Le plaidoyer de Malakoff Médéric pour les réseaux de soins avec des médecins

Le plaidoyer de Malakoff Médéric pour les réseaux de soins avec des médecins

03.06.2014
  • 1401812203527232_IMG_130975_HR.jpg

Alors que les assureurs complémentaires ne sont toujours pas autorisés à recruter et conventionner des médecins dans leurs réseaux de soins et de réguler par ce biais les tarifs, Guillaume Sarkozy, délégué général du groupe Malakoff Médéric, invité ce mardi des Amphis de la santé (1), n’a pas baissé la garde. « C’est juste une question de temps » selon ce responsable, qui revendique une baisse de 30 % du prix des lunettes pour ses assurés grâce aux accords signés avec le tiers des opticiens installés en France. « Plus d’un client sur deux se laisse guider dans le réseau de soins que nous lui conseillons, qui pourrait s’étendre et devenir obligatoire d’ici à cinq ans », affirme-t-il.

A ce jour, seuls les tarifs et remboursements des dentistes, opticiens ou audioprothésistes (secteurs où les complémentaires sont les plus présents) sont concernés par ces réseaux de soins conventionnés.

Au chapitre de la régulation toujours, Guillaume Sarkozy peste contre le projet de réforme des contrats responsables (aidés fiscalement) jugés excessivement encadrés. « Le dirigisme des pouvoirs publics est une erreur stratégique majeure car tous les assureurs auront les mêmes contrats, empêchant d’actionner les leviers du dialogue social pour piloter les garanties », met-il en garde. Une dérive qui lui rappelle la situation des dépassements d’honoraires. « Il n’est pas acceptable que les tarifs dépendent des garanties prévues dans les contrats de nos assurés » précise-t-il.

Suivez le guide

Guillaume Sarkozy espère donc faire bouger les lignes en développement, à terme, des réseaux de médecins qui répondraient à un cahier des charges intégrant la mesure du risque. « La CNAM refuse encore de dévoiler les taux de reprise chirurgicale où d’infections nosocomiales, non pas des équipes, mais des chirurgiens », regrette-t-il. Des informations que Malakoff Médéric espère utiliser pour orienter demain ses assurés. « Nous avançons avec les dentistes, alors pourquoi pas avec les médecins ? », lance encore Guillaume Sarkozy.

Au moment où la loi de santé de Marisol Touraine doit faire la part belle aux parcours de soins, le groupe Malakoff Médéric affiche sa volonté de servir de « GPS » à ses quelque deux millions d’assurés.

Laurence Mauduit
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 13 Commentaires
 
04.06.2014 à 20h50

« Il n’est pas acceptable que les tarifs dépendent des garanties prévues dans les contrats de nos assurés » : ben si, justement. Le médecin ne doit pas faire le même dépassement à tout le monde, mais Lire la suite

Répondre
 
CathL Médecin ou Interne 07.06.2014 à 02h41

« Tout à fait: "dépassement avec tact et mesure". Donc, oui, le médecin peut s' autoriser à majorer ou minorer ses tarifs selon le taux de couverture du patient par sa mutuelle. A quoi cela sert - il, Lire la suite

Répondre
 
04.06.2014 à 16h30

« Non, non et non. »

Répondre
 
04.06.2014 à 11h48

« Quid la médecine libérale?
D'accord pour un salariat, mais pas au tarif sécu, par les mutuelles, sur ordre de madame Touraine? »

Répondre
 
04.06.2014 à 10h24

« L'UFML a prévenu et a vu le coup venir. Depuis le désastreux avenant 8 signé par la CSMF qui entérine une baisse des honoraires, on peut prédire que tout accord signé aboutira encore à une baisse pl Lire la suite

Répondre
 
04.06.2014 à 08h51

« On peux faire confiance au frère de Paul Bismuth. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Un médecin homéopathe poursuivi après la mort d'un enfant des suites d’une otite mal soignée en Italie

homeo

Mourir d’une otite mal soignée à sept ans. C’est arrivé en Italie où un enfant a été déclaré en état de mort cérébrale samedi soir.... 12

Agnès Buzyn attaque ses rendez-vous avec les médecins… en commençant par les signataires de la convention

buzyn

Faut-il y voir un premier signe politique ? La nouvelle ministre de la Santé entame ce mardi une série d'entretiens bilatéraux avec les... Commenter

Mutuelles, réseaux de soins : le Dr Accoyer accuse Richard Ferrand de conflit d'intérêts et essuie les critiques d'En Marche !

Benjamin Griveaux, porte-parole d'En marche ! et candidat aux législatives, a dénoncé dimanche « des mensonges » après les accusations de... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter