Européennes : élue dans la vague bleu marine, le Dr Mélin veut préserver la « souveraineté des nations »

Européennes : élue dans la vague bleu marine, le Dr Mélin veut préserver la « souveraineté des nations »

26.05.2014
  • 1401121767525235_IMG_130422_HR.jpg

Le Dr Joëlle Mélin, spécialiste en rééducation fonctionnelle à Aubagne (Bouches-du-Rhône), et par ailleurs conseillère politique de Marine Le Pen sur les questions de la protection sociale, fait partie des 24 candidats du Front national qui ont été élus au Parlement européen sur les 74 accordés à la France, dimanche 25 mai. Le Front national est largement arrivé en tête avec un score historique de 25 %. Il devance l’UMP (20,8 %), le Parti socialiste (14 %), l’UDI Modem (10%), Europe Écologie Les Verts (9 %), le Front de Gauche (6,3 %)...

Deuxième sur la liste de la région sud-ouest menée par Louis Aliot, vice-président du FN, Joëlle Mélin avoue sa surprise quant au score réalisé par son parti dans la circonscription (24,71 %). « On avait envisagé deux élus aux vues des très beaux résultats enregistrés lors des différents scrutins... Mais trois, c’est un peu inespéré », concède le Dr Mélin.

Racines béarnaises

Joëlle Mélin n’est pas une novice en politique. Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur depuis 1998, elle est également conseillère municipale d’opposition à Aubagne, près de Marseille. À ce titre, le Dr Mélin aurait logiquement dû figurer sur la liste de la circonscription sud-est emmenée par Jean-Marie Le Pen...

C’est finalement au nom de ses « racines béarnaises » qu’elle s’est présentée dans la circonscription voisine, où les têtes d’affiche du FN sont également moins nombreuses. Du reste, dans ce parti, à l’instar d’autres formations, « nous considérons que nous sommes des députés français et non des députés régionaux », tranche l’intéressée.

Solidarité nationale

Durant son mandat, le Dr Mélin entend « empêcher que ne soient adoptées des directives qui entament la souveraineté des nations, notamment dans le secteur de la santé et du social. Les pays doivent garder leur subsidiarité », insiste-t-elle. « En matière de protection sociale, de maladie, de retraite, de dépendance, d’emploi, de famille, c’est la solidarité nationale qui doit s’appliquer. »

Concernant l’exercice de la médecine en France par des praticiens étrangers, parfois venus d’autres pays de l’Union européenne, Joëlle Mélin affirme que « l’ascenseur social que constitue l’accès à une profession de santé doit le demeurer pour les jeunes Français, bien que notre pays doive rester ouvert à des professionnels issus de pays où les diplômes ont une réelle équivalence. Mais il faut que la médecine soit pratiquée au service de l’autre et non envisagée comme un service commercial. »

De notre correspondant à Montpellier, Guillaume Mollaret
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
27.05.2014 à 16h42

« L'exercice concomitant de la médecine et de la politique me semble impossible: ces deux professions de foi sont trop exclusives pour être exercées de concert. Cela vaut pour tous les courants polit Lire la suite

Répondre
 
27.05.2014 à 14h15

« Serment d'Hippocrate : "Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions (…) Je donnerai mes soins à l’indigent et Lire la suite

Répondre
 
28.05.2014 à 02h00

« Pour moi aussi, il y a incompatibilité absolue entre le serment d'Hippocrate et la possibilité d'émarger à un parti d'obédience fasciste... dommage que nos confrères aient la mémoire aussi courte qu Lire la suite

Répondre
 
27.05.2014 à 10h39

« Cette éminente confrère aurait peut-être pu faire valoir ses qualités, ses capacités et ses idées sous une "bannière "plus politiquement correcte? GL »

Répondre
 
27.05.2014 à 16h38

« Je ne connais pas de bannière politique correcte... »

Répondre
 
27.05.2014 à 09h58

« En matière de protection sociale, de maladie, de retraite, de dépendance, d’emploi, de famille, c’est la solidarité nationale qui doit s’appliquer.
Ne s'applique-t-elle déjà pas la solidarité natio Lire la suite

Répondre
 
26.05.2014 à 23h59

« Défendre la souveraineté nationale et la subsidiarité en matière sociale, c'est faire le lit du dumping social et économique qui étrangle nos entreprises et asphyxie l'emploi en France. Ce sont ces Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter