Les Rencontres de cancérologie : l’ASCO à la française

Les Rencontres de cancérologie : l’ASCO à la française

23.05.2014

La 7ème édition des Rencontres de la Cancérologie Française se tiendra du 2 au 4 décembre 2014, à Paris. Ce forum qui fédère l’ensemble des acteurs de la cancérologie suscite l’enthousiasme de tous. Le thème central de cette année est « cancer, un modèle dans l’organisation du système de santé ». L’originalité sera au rendez-vous avec « les regards croisés cancers maladies chroniques ».

L’enthousiasme de l’ensemble des partenaires de l’organisation des Rencontres de la Cancérologie française (RCFr) était communicatif à l’ensemble de ceux qui ont assisté à la conférence de présentation de ces 7e RCFr placées sous l’égide de l’INCa et de la HAS. Chaque année, ces rencontres sont un rendez-vous* très attendu et incontournable car elles réussissent à rassembler et fédérer la communauté cancérologique au sens large du terme (agences nationales de santé et institutionnels, scientifiques et chercheurs, professionnels de santé médicaux et paramédicaux, patients ou leurs associations, partenaires industriels…) pendant 3 jours.

« C’est le forum de l’ensemble des acteurs de la cancérologie où les problématiques médicoscientifiques, organisationnelles mais également socio-économiques sont développées, » a expliqué le Pr Véronique Trillet-Lenoir, Présidente des RCFr 2014. Les patients et associations de patients avec notamment La Ligue contre le cancer ont renchéri en plébiscitant ces journées comme étant « l’ASCO européen » de la cancérologie.

Une pathologie pilote et modélisante

Les RCFr ont choisi cette année le thème central du « cancer, un modèle dans l’organisation du système de santé ». Si Véronique Trillet Lenoir aime à rappeler que le cancer est une pathologie pilote et modélisante pour de nombreuses initiatives telles que la mise en place des RCP (réunions de concertation pluridisciplinaires), le dispositif d’annonce,... force est de constater que tout n’est pas optimal dans le parcours de soin en cancérologie, notamment le parcours ambulatoire, l’éducation thérapeutique, inscrite dans la stratégie nationale de santé, qui est « balbutiante ».

Regards croisés

Aussi, cette année, une fois encore, les RCFr vont marquer les esprits avec l’initiative originale du partage d’expériences « regards croisés » qui intéressera non seulement le cancer mais également les autres pathologies chroniques (cardiovasculaires, neurologiques, diabète), afin d’évoquer les dispositifs ou modèles de prise en charge actuellement disponibles et ayant prouvé leur intérêt (néphrologie, modèle dans la prise en charge ambulatoire ; la diabétologie, une grande expertise dans l’éducation thérapeutique ; la cardiologie, une expertise également dans l’accès prioritaire aux urgences). Cette thématique introduira cette nouvelle édition 2014 des RCFr lors de la grande session plénière « Regards croisés cancers-maladies chroniques », organisée le 2 décembre après-midi.

La démocratie sanitaire, les transferts de compétence avec les nouveaux métiers telles que l’infirmière clinicienne feront également l’objet de communications. Les infirmières y participent et y sont conviées.

Un combat pour un projet de vie

Pour le Pr Serge Uzan, représentant de l’AP-HP et doyen de la faculté Pierre et Marie Curie (Paris VI), « toutes les disciplines dont la psycho-oncologie doivent être représentées. Il faut substituer un combat pour la survie par un combat pour un projet de vie. Il ne faut pas laisser les patients seuls face à leur parcours de soin. La question de la formation des patients et des usagers se pose. Il faut également militer pour une équité territoriale, l’oncopédiatrie est un modèle. Pour réussir, une stratégie de responsabilité territoriale doit reposer sur la capitalisation des expériences de tous. »

Les patients souhaitent être des évaluateurs constants de l’ensemble des actions du Plan Cancer qui impactent leur durée de vie. Idée approuvée par le Pr Uzan qui souhaite que les médecins « ne s’enferment dans une certitude d’excellence ».

Un regard critique sur les 2 précédents plans cancers sera également aux rendez-vous alors que la mise en œuvre du 3e Plan Cancer est imminente.

SFPO, SFPC, UNHPC...

La SFPO (Société Française de Pharmacie Oncologique) et la SFPC (Société Française de Pharmacie Clinique) seront également des partenaires de poids dans les sessions d’actualités sur les enjeux du bon usage du médicament, de la gestion des risques médicamenteux, de la collaboration ville/hôpital et enfin de la problématique de la sortie de la réserve hospitalière des thérapies orales en cancérologie.

L’Union nationale hospitalière privée de cancérologie (UNHPC) sera également un partenaire des RCFr pour évoquer également la prise en charge pluridisciplinaire et l’articulation ville/hôpital.

La dimension Sciences humaines a été plébiscitée par l’assistance de cette conférence de lancement des RCFr, ainsi que l’implication du médecin généraliste dans la prévention et le dépistage qui sont des thématiques majeures du Plan Cancer 3.

La dimension médico-économique sera également au rendez-vous

Enfin, les grandes avancées scientifiques et thérapeutiques de l’année seront traitées. Les autorisations des médicaments s’accélèrent : la Food and Drug Administration (FDA) a accordé à la molécule LDK378 le statut de traitement novateur pour les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules avec une mutation génétique dite kinase du lymphome anaplasique, dont la maladie a progressé durant les traitements ou qui n’ont pas toléré l’anticancéreux crizotinib. Ce statut permet d’accélérer le développement et le processus d’homologation pour les médicaments destinés à traiter des maladies graves.

Autant de sujets qui montrent la richesse des communications des RCFr 2014 et qui motivent tous ceux qui s’impliquent dans leur organisation.

*RCFr 2014, du 2 au 4 décembre 2014, à l’Espace Congrès Cardin, Paris 8e.

Dr Sylvie Le Gac
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... Commenter

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter