Avenir de l’Hôtel Dieu : la CGT en appelle à Anne Hidalgo

Avenir de l’Hôtel Dieu : la CGT en appelle à Anne Hidalgo

21.05.2014
  • 1400664752524000_IMG_130060_HR.jpg

C’était jour de manifestation, mardi 20 mai, devant la mairie de Paris : la CGT est venue rappeler ses demandes en ce qui concerne l’avenir de l’Hôtel Dieu, au cœur de la capitale.

Les syndicalistes sont une cinquantaine au plus, et l’ambiance est bon enfant. Malgré tout, le parvis de l’Hôtel de Ville est bloqué « pour éviter que les manifestants ne pénètrent dans le bâtiment », a indiqué un CRS au « Quotidien », traduisant le caractère sensible du dossier.

Profitant de la tenue du Conseil de Paris, les militants sont venus présenter aux autorités de la ville les résultats d’une « votation citoyenne » qu’ils ont organisée durant la campagne des municipales.

Les syndicalistes revendiquent plus de 10 000 soutiens de Parisiens opposés à la transformation/restructuration de l’Hôtel Dieu en « hôpital debout ». Leurs bulletins ont été déposés dans une urne que les manifestants ont déversée devant l’Hôtel de Ville. Estimant que le dossier est toujours au point mort, la CGT cherche maintenant à interpeller Anne Hidalgo, maire de Paris.

Réouverture des urgences, retour des pompiers

En attendant d’être reçus par les services de l’édile, les responsables syndicaux se passent le mégaphone et égrènent leurs demandes : maintien de services d’hospitalisation, réouverture des urgences avec leurs lits d’aval, retour des pompiers qui, depuis la fin de l’année dernière, n’amènent plus les patients dans le plus vieil établissement parisien.

Pour tacler la direction de l’AP-HP, les orateurs font leur miel des dernières actualités : entre le décès mi-février d’une patiente aux urgences de l’hôpital Cochin et la privatisation récente de 9 chambres de l’hôpital Ambroise-Paré (Boulogne-Billancourt) par un émir du Golfe, ils ont du grain à moudre...

Selon le Dr Christophe Prudhomme, médecin urgentiste à Bichat et syndicaliste CGT, l’Hôtel Dieu doit devenir un hôpital de proximité travaillant en coordination avec la médecine de ville, et non « un hôtel de luxe vendu aux émirats », dit-il un brin provocateur.

Une délégation de six manifestants a été reçue par le Dr Bernard Jomier, maire adjoint chargé de la santé.

À l’issue de la rencontre, les deux parties ont exprimé au « Quotidien » leur satisfaction d’avoir pu échanger leurs points de vue.

Le Dr Jomier a confirmé qu’Anne Hidalgo siégerait en personne au conseil de surveillance de l’AP-HP. Il a assuré que tous les acteurs du dossier de l’Hôtel Dieu allaient travailler ensemble pour valider un nouveau projet pour l’établissement d’ici à l’été. « L’Hôtel Dieu a vocation à accueillir des patients en demande de soins urgents », a-t-il affirmé.

Adrien Renaud
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
22.05.2014 à 19h16

« L'effondrement de la qualité de la médecine pratiquée à l'AP-HP, comme dans la plupart des centres de l'Île-de-France, telle que je la constate en tant que médecin et malade lucide à 76 ans, est une Lire la suite

Répondre
 
23.05.2014 à 00h19

« D’après votre commentaire "l'hôtel Dieu doit devenir le Temple de la Santé et de la Culture générant un nouvel Hippocrate dans les quinze ans à venir,au plus tard 2030".
D'abord un et cas concret " Lire la suite

Répondre
 
21.05.2014 à 12h49

« Selon le DR Christophe Prudhomme, médecin urgentiste à Bichat, syndicaliste CGT, l'hôtel Dieu doit devenir un hôpital de proximité travaillant en coordination avec la médecine de ville et non un "hô Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 19

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter