Médecine à deux vitesses, mauvaise répartition des médecins : les Français insatisfaits

Médecine à deux vitesses, mauvaise répartition des médecins : les Français insatisfaits

19.05.2014
  • 1400517017523474_IMG_129930_HR.jpg

À la veille de l’inauguration des salons de la santé et de l’autonomie, la Fédération hospitalière de France (FHF) dévoile un sondage commandé auprès d’IPSOS.

L’institut a sondé l’opinion d’un panel de Français vis-à-vis du système de santé. Ces personnes, qui à 73 % considèrent leur système comme le meilleur au monde, ont identifié plusieurs menaces : les problèmes de financement des dépenses de santé (94 % d’accord), la mauvaise répartition des médecins sur le territoire (91 %), l’augmentation du reste à charge, ainsi que les abus et fraudes (88 %).

Un sentiment de médecine à deux vitesses se dégage. Pour neuf sondés sur dix, ceux qui ont de l’argent ont plus de possibilités de se faire bien soigner. Et pour trois sur quatre, les innovations et meilleurs traitements ne sont pas proposés à tous les patients.

Soins trop chers, délais trop longs

Un sondé sur trois gagnant plus de 2 500 euros par mois dit avoir renoncé au moins une fois à des soins (examen ou consultation) en raison de leur coût. Ce taux grimpe à deux sur trois chez les revenus de moins de 1 500 euros. Les délais d’attente sont très hétérogènes, et jugés trop longs, en ville comme à l’hôpital.

Pour la FHF, ces résultats confortent les propositions qu’elle a faites pour freiner les dépenses et économiser 5 milliards d’euros. Les sondés, en majorité, estiment que le gouvernement ne va pas s’attaquer au fond des problèmes. « Il y a un appel au changement », analyse Frédéric Valletoux, président de la FHF.

L’éternel débat autour de l’installation médicale

Les Français, favorables à une permanence des soins obligatoire les jours fériés, les nuits et le week-end, se prononcent - comme la FHF - en faveur d’une plus grande régulation de l’installation des médecins : ils aimeraient que les équipes médicales se déplacent là où il y a moins d’hôpitaux, et qu’elles se regroupent en centres spécialisés.

Dernier enseignement du sondage : « Les hôpitaux devraient récolter plus de financements privés », aux yeux d’une majorité de Français. L’occasion de rebondir sur l’actualité : « On peut concilier la venue de patients étrangers et la prise en charge des Français sans que personne ne soit pénalisé. C’est ce qu’a fait l’AP-HP avec succès », commente Frédéric Valletoux.

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
22.05.2014 à 11h30

« Une information à 2 vitesses: que n'aurait-on titré si une clinique privé avait pris en charge l'Emir à la place de l'AP-HP ?
Après le discour infantilisant de MST sur les medecins libéraux, le dis Lire la suite

Répondre
 
20.05.2014 à 20h53

« Des soins trop chers en libéral mais une bonne partie part en URSSAF et autres prélèvements, les patients le savent-ils ? On aimerait bien leur faire croire que tout va dans la poche du médecin. Qui Lire la suite

Répondre
 
21.05.2014 à 15h02

« Avez vous pensé à cotiser auprès d'une autre assurance maladie et autre caisse de retraite ? »

Répondre
 
20.05.2014 à 16h07

« Les Français insatisfaits : mais s'ils arrêtaient de consulter pour tout et n'importe quoi à toute heure aux urgences. Le problème est que la santé est devenue est un soin de consommation courante e Lire la suite

Répondre
 
20.05.2014 à 13h02

« En 30 ans d'exercice de médecine générale et gériatrie, je n'ai jamais entendu mes patients réclamer de me payer quelques sous de plus que le tarif conventionné du secteur 1 qui reste souvent avoisi Lire la suite

Répondre
 
20.05.2014 à 08h54

« Les hôpitaux là où il y a que quoi faire du chiffre et les libéraux dans les zones à population peu denses. Une permanence H24 et 7j/7 et une installation régulée, c'est exactement ce qu'il faut pou Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 8

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 5

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter