Hôpital public : un émir « privatise » un étage à l’AP-HP, Hirsch assume l’accueil de patients VIP

Hôpital public : un émir « privatise » un étage à l’AP-HP, Hirsch assume l’accueil de patients VIP

19.05.2014
  • 1400508304523286_IMG_129875_HR.jpg

La semaine dernière, « le Canard enchaîné » révélait que l’hôpital public Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) avait réservé 9 chambres et une salle de détente pour un émir du Golfe et sa garde rapprochée, du 8 au 13 mai. L’émir a été opéré en orthopédie et l’hôpital a mis les petits plats dans les grands : mise en place de fax, téléphone et réseau Internet, installation de jets d’eau dans les toilettes, personnel sur le pont, rapportait l’hebdomadaire satirique.

Martin Hirsch, le directeur général de l’AP-HP, s’est justifié dimanche dans les colonnes du « JDD ». « J’assume ce côté "Robin des bois" : à un moment où nous avons besoin de tous les moyens pour soigner les plus modestes (...) gagner de l’argent sur ces patients qui en ont les moyens, cela ne me choque pas », réagit-il. « Renoncer à ces riches patients serait contre productif », ajoute le DG.

Des séjours surfacturés de 30 %

L’AP-HP a mis en place ces derniers mois une filière pour patients étrangers fortunés - un sujet sensible qui rencontre des résistances au sein du corps médical. Le CHU francilien vise 1 % de patients étrangers par an, soit un gain en année pleine de 8 millions d’euros (à rapporter au déficit s’élevant en 2013 à 60 millions d’euros).

L’AP-HP a obtenu une dérogation pour surfacturer de 30 % le séjour de ces patients étrangers.

Quatre hôpitaux (sur les 37 que compte l’AP-HP) ont été sélectionnés pour accueillir la filière VIP : Cochin, Necker, la Pitié-Salpêtrière et Pompidou.

De janvier à avril 2014, environ 1 000 riches patients étrangers ont déjà été pris en charge à l’AP-HP, ce qui a permis de dégager une marge de 2,5 millions d’euros, précise Martin Hirsch. Pour toute l’année 2014, le patron de l’AP-HP pense atteindre environ 3 000 patients étrangers fortunés ainsi accueillis.

D. Ch.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 16 Commentaires
 
24.05.2014 à 17h28

« Et quand on travaille aux urgences et qu'on cherche des lits pour hospitaliser des patients... C'est curieux ! Il n'y en a jamais... Il faut courir après les cliniques pour avoir un lit. J'ai vécu c Lire la suite

Répondre
 
20.05.2014 à 22h45

« Il faut laisser a l'aphp la liberté d'accueillir des patients étrangers mais ilfaut aussi sauver le secteur 2 et augmenter la consult de généraliste de 30%.

Tient je viens d'avoir une idée si on d Lire la suite

Répondre
 
21.05.2014 à 08h55

« Ben voyons, tout à fait d'accord avec vous: faisons comme vous dites et comme fait Mr HIRSCH : INVENTONS LE SECTEUR 3.
(PS : et espérons que les pauvres (?) bénéficiaires penseront à régler leur ar Lire la suite

Répondre
 
20.05.2014 à 16h06

« En France, à la fin du XX° siècle, un premier ministre socialiste nous précisait que pous n'avions pas la possibilité " d'accueillir toute la misère du monde". Au début des années 2000, il semble qu Lire la suite

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 20.05.2014 à 17h26

« Petite précision à votre commentaire : Martin Hirsch n'est pas médecin. Il est titulaire d'un DEA de neurobiologie et diplômé de l'ENA. La rédaction. »

Répondre
 
20.05.2014 à 21h58

« Diplômé de l'ENA, ça ne m'étonne pas ! »

Répondre
 
JEROME M Médecin ou Interne 20.05.2014 à 12h13

« Nous pourrions penser , s'il l'on suivait le raisonnement de Martin Hirsch, que tous les moyens sont bons pour renflouer les caisses de l 'APHP .... Nous pourrions, mais il s'agit de médecine et il Lire la suite

Répondre
 
20.05.2014 à 09h19

« C'est une honte ! En plus sous 1 gouvernement dit socialiste !!
Médecin »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter