Le SNPHAR-E exige le strict respect des 48 heures hebdomadaires à l’hôpital

Le SNPHAR-E exige le strict respect des 48 heures hebdomadaires à l’hôpital

25.04.2014
  • 1398430987518265_IMG_128549_HR.jpg

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes réanimateurs élargi (SNPHAR-E) appelle une nouvelle fois les hôpitaux à respecter la limitation à 48 heures du temps de travail hebdomadaire des praticiens hospitaliers (PH), règle européenne applicable en France depuis la récente parution d’une circulaire, attendue de longue date.

650 euros par temps additionnel de jour

L’organisation réclame une meilleure rémunération des plages additionnelles de jour à hauteur de 650 euros net, calquée sur les tarifs de l’intérim médical hospitalier.

Tant que les établissements n’auront pas « ajusté » leurs effectifs à la nouvelle organisation hospitalière, les PH doivent refuser tout temps de travail additionnel, prône le syndicat.

Il propose également un nouveau mode de calcul du temps de travail, élaboré sur cinq plages de 24 heures (au lieu de quatre).

« À l’heure des restrictions budgétaires et du gel permanent de l’indice, il est temps de refuser cette dérive managériale qui se fonde sur la pratique du bénévolat forcé », conclut le SNPHAR-E.

A. B.-I
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
26.04.2014 à 09h25

« Faire Valider 48 h hebdomadaires par nos syndicats est totalement anormal. La réglementation ne devrait pas nous imposer autant. Et je voudrais bien savoir quelle règle européenne nous l'impose. D' Lire la suite

Répondre
 
26.04.2014 à 08h01

« Espérons que les PH et pas seulement les anesthésistes et les urgentistes pourront bénéficier du respect de la LOI »

Répondre
 
25.04.2014 à 23h36

« Il faut, également, une meilleure indemnisation du temps additionnel de nuit, sans déduction de l'indemnité de suggestion.
Sans oublier que 48 heures de travail hebdomadaire, est un profond, une bor Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 9

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 14

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter