L’hôpital Robert-Debré épinglé par le « Canard » pour « flicage » de salariés

L’hôpital Robert-Debré épinglé par le « Canard » pour « flicage » de salariés

23.04.2014
  • 1398257449517440_IMG_128322_HR.jpg

L’hôpital parisien Robert-Debré fait les frais ce mercredi d’un long article du « Canard enchaîné », qui pilonne le « flicage saignant » de la direction à l’égard de 43 salariés de cet établissement.

Le journal satirique reproduit (en l’anonymisant) une liste nominative d’auxiliaires de puériculture et d’aides-soignants de la maternité publique, datée d’octobre 2013. Les salariés y sont classés dans un tableau selon différents « profils » et critères qui ne manquent pas de surprendre. Les « leaders négatifs » refusent le changement, pratiquent le « commérage » et « s’opposent » à la hiérarchie. Les personnels aux « comportements négatifs » sont du même acabit, contrairement aux salariés « sociables », qui « respect[ent] la hiérarchie et les consignes » et aux « experts ».

Dépourvue d’esprit d’initiative, la « minorité silencieuse » semble « plus ou moins sous l’emprise des leaders négatifs ». Chaque comportement a son code couleur. « La direction nous a expliqué que ce document était un outil de management qui n’aurait jamais dû fuiter », commente une source interne du « Canard ».

L’AP-HP en soutien

Une semaine après le scandale du fichier secret sur l’activité des chirurgiens de l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), cette nouvelle affaire de « fichage » risque de faire couler beaucoup d’encre.

Solidaire de Robert Debré, la direction de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) a aussitôt réagi : « La direction de l’établissement concerné a déjà condamné à plusieurs reprises et par écrit cette initiative inacceptable prise dans le cadre de la préparation d’un groupe de travail sur la maternité en octobre 2013. »

Du côté des médecins hospitaliers, le Pr Bernard Granger juge ce fichier « illégal », « scandaleux » et « diffamatoire ». Selon le psychiatre de l’hôpital Cochin (Paris), d’autres fichiers de ce type suscitent « préoccupations et interrogations » de la communauté médicale. L’hôpital de Brest et les hôpitaux parisiens de Cochin et Sainte-Anne sont cités. Et le praticien de conclure, fataliste : « en réalité, il y en a partout ».

Anne Bayle-Iniguez
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
24.04.2014 à 08h27

« Et en quoi est-ce scandaleux ? Un employeur n'a-t-il pas le droit d'écrire une appréciation sur le travail de ses employés ( le document était interne , n'avait pas à être diffusé ) ?
Qu'ont-ils Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 11h35

« Je réponds au médecin du 24/04/2014à 8H27. On ne fait plus faire de dictée aux enfants à l'école .......
On ne leur donne plus de note car cela serait traumatisant
Sachez qu'a l'avenir les enfants a Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 14h12

« Hormis le fait qu'on a le droit d'accès à son dossier auprès de la direction et de demander des explications voire de porter plainte contre ce qui y est noté....»

Répondre
 
24.04.2014 à 07h21

« La profession s'indignait beaucoup moins du flicage systématique des salariés du groupe Servier. »

Répondre
 
23.04.2014 à 23h25

« Les hôpitaux servent souvent de "maison de placement" pour inclure un certain nombre de personnes pour lesquelles il vaut mieux avoir un travail que de ne "rien faire". Hélas tout le monde n'a pas f Lire la suite

Répondre
 
23.04.2014 à 22h18

« Si tout cela est vrai, c'est tout bonnement scandaleux.Ces techniques managériales symbolisent ce qu'est devenu l'hôpital: une entreprise au profilage néo-libéral parfait, pour laquelle le patient d Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 00h36

« " une entreprise au profilage néo-liberal parfait". ça sonne bien néo libéral mais cela ne veut rien dire. Utilisez donc libéral tout court après vous être enquis de ce que le Liberalisme veut dire Lire la suite

Répondre
 
24.04.2014 à 17h48

« Bien reçu votre parfaite leçon en néo-libéralisme bien assumé, surtout sur la fin du commentaire. Cordialement. »

Répondre
 
23.04.2014 à 20h25

« "En réalité il y en a partout"
Ça c'est ben vrai, des mères Denis partout" »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

59 753 étudiants inscrits en PACES, nouveau record !

paces

Les études de santé restent plus que jamais plébiscitées par les jeunes. Selon les statistiques de l'administration universitaire... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter