Les infirmiers québécois pourront exercer plus facilement en France

Les infirmiers québécois pourront exercer plus facilement en France

22.04.2014
  • 1398172341517053_IMG_128237_HR.jpg

    Les infirmiers québécois pourront exercer plus facilement en France

La ministre de la Santé et les Ordres nationaux des infirmiers de France et du Québec ont annoncé avoir amendé l’accord de « reconnaissance mutuelle » entre les deux pays signé le 13 août 2010.

Le nouveau texte supprime l’obligation de stage préalable de 75 jours que devaient effectuer les infirmiers québécois sur le territoire français avant de pouvoir y exercer.

Depuis l’accord de 2010, seulement 14 infirmiers québécois sont venus travailler en France, tandis que 1 200 infirmiers français ont traversé l’Atlantique. Cet avenant devrait donc faciliter la venue en France d’infirmiers québécois. Pour pouvoir exercer en France, ces derniers devront être titulaires d’un diplôme de baccalauréat québécois (équivalent de la licence française), détenteurs d’un permis d’infirmier et inscrits à l’Ordre québécois.

Amélioration des compétences

Didier Borniche, président de l’Ordre français, a salué le niveau « excellent » des infirmières et infirmiers québécois. « Leur culture, leurs méthodes de travail contribueront à enrichir les nôtres au service des patients. Faciliter leurs conditions d’exercice sur le territoire, c’est rendre notre système plus juste pour tous les professionnels et plus riche pour tous les patients », a-t-il déclaré. Au nom de l’Ordre des infirmiers, il a ajouté attacher la plus grande importance au développement de la mobilité internationale.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
23.04.2014 à 21h20

« Les Français sont des feignants, la France est raciste, ect...
Belle pub ! Mais enfin le Québec a une partie française donc même topo en lecture; alors pourquoi 1200 infirmiers français sont partis Lire la suite

Répondre
 
22.04.2014 à 21h15

« Le niveau excellent des infirmières québécoises ? Vous n'avez qu'à faire des formations en ifsi de meilleure qualité.
Une ESI qui a honte de sa formation. »

Répondre
 
22.04.2014 à 20h38

« Le chômage qui commence à être très présent dans la profession avec un secteur libéral de plus en plus saturé ne va pas encourager les infirmiers québécois à immigrer, d'autant que les revenus franç Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

AMP : le CCNE se prononce en faveur d'une ouverture à toutes les femmes

ccne

Il était très attendu depuis plusieurs années, et l'attente devenait encore plus pressante depuis l'engagement du président Emmanuel Macron... Commenter

Un généraliste jugé par l'Ordre pour des propos discriminatoires et eugénistes contre les handicapés

Hippocrate

Jugé samedi 24 juin par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Basse-Normandie, un généraliste de Cherbourg risque la... 2

Pour le CNGE, « l’obligation vaccinale est une réponse simpliste et inadaptée »

À la suite de la possibilité envisagée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, d’étendre temporaire l’obligation vaccinale à tous les vacc... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter