Touraine promet de conforter le modèle social... et confirme qu’elle est bien ministre de la Santé

Touraine promet de conforter le modèle social... et confirme qu’elle est bien ministre de la Santé

03.04.2014

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, reconduite mercredi dans ses fonctions, a expliqué ce jeudi que le pacte de solidarité annoncé par François Hollande visait à « conforter le modèle social » de la France. Le pacte de solidarité, « ce n’est pas uniquement des enjeux financiers, c’est se préoccuper du pouvoir d’achat de nos concitoyens, en particulier de ceux qui sont les plus modestes, garantir le maintien des services publics », a déclaré la ministre sur RTL.

Confirmant que le gouvernement allait annoncer prochainement un plan d’économies de 50 milliards d’euros sur les trois prochaines années, la ministre a assuré que « cela ne veut pas signifier pour nous une remise en cause de notre modèle social, il s’agit de conforter notre modèle social ». « Il y a une ligne rouge à ne pas franchir : nous ne pouvons pas affaiblir notre système de santé, procéder à des déremboursements en direction des Français, ils doivent savoir qu’ils seront protégés, que leur système de santé va être consolidé, c’est cela le pacte de solidarité », a dit Marisol Touraine.

Pas d’opposition de principe à un secrétaire d’État à la Santé

Également interrogée ce jeudi matin sur I-Télé, au sujet de la disparition du terme « Santé » dans l’intitulé de son ministère, Marisol Touraine a répondu par une pirouette. « Oui bien sûr, je suis ministre de la Santé. Mais à gouvernement resserré, titre resserré ! » Ce qui n’empêche pourtant pas d’autres ministres d’avoir des titres interminables comme « ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire, de la Forêt, et porte-parole du gouvernement » pour Stéphane Le Foll...

Interrogée sur les nominations à venir dans son périmètre de compétence, Marisol Touraine n’a pas exclu la nomination d’un ou plusieurs secrétaires d’État. « On est en train de discuter sur l’architecture définitive du gouvernement. J’y réfléchis. » Mais quid d’un secrétariat d’État à la Santé ? « Cela fait partie des décisions des prochains jours mais je n’y ai pas d’opposition de principe », a-t-elle encore assuré.

C. D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
04.04.2014 à 21h11

« Ah ouf, on avait eu peur ! (humour noir...) »

Répondre
 
03.04.2014 à 23h43

« Eh dans le "sud " tu payes" eh ! Dominique c'est pas le nord" on est coupé nous ! »

Répondre
 
03.04.2014 à 17h33

« "Gouvernement resserré, titre resserré", et "paye large"! »

Répondre
 
03.04.2014 à 22h23

« Paie et pas paye ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter