François Hollande veut sanctuariser la recherche biomédicale

François Hollande veut sanctuariser la recherche biomédicale

03.04.2014
  • 1396541048512369_IMG_127035_HR.jpg

Le président de la République François Hollande a annoncé plusieurs mesures en faveur de la recherche biomédicale, à l’occasion du colloque des 50 ans de l’INSERM qui s’est tenu ce jeudi 3 avril à la Sorbonne. Un discours inaugural salué dans un tweet par le directeur général du CNRS, Alain Fuchs.

Le chef de l’État a notamment évoqué la deuxième tranche des investissements d’avenir qui doit être libérée en juillet prochain : « La recherche biomédicale bénéficiera de la création de nouvelles initiatives d’excellences, les IDEX, de nouveaux départements hospitalo-universitaires ainsi qu’un plan de soutien de la biologie des systèmes et des technologies numériques appliquées à la santé », a-t-il détaillé.

Le président a insisté sur le fait que la recherche biomédicale était « une des priorités du redressement industriel de la France », rappelant que « 600 000 emplois directs et indirects sont déjà créés, notamment dans les filières des biotechnologies ».

Rapprochement entre Aviesan et la recherche clinique

Concernant la présentation du programme de stabilité qui doit intervenir le 15 avril à Bruxelles, François Hollande a assuré que « la recherche publique sera sanctuarisée, même si nous devons faire des économies ailleurs, nous n’en ferons pas sur ce domaine crucial qu’est la santé ».

Il a également appelé de ses vœux pour un regroupement des actions recherches cliniques et les projets pilotés par les organismes de recherche : « Dès 2015, les actions de recherche impliquant les hôpitaux feront l’objet d’un lien avec l’alliance Aviesan. Il y aura des appels à projet uniques, une programmation financière commune, et une programmation financière partagée. »

L’intégralité du colloque était diffusée en ligne sur le site de l’INSERM.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
04.04.2014 à 07h30

« Enfin du positif ! L'idée que la médecine, la pharmacie, les biotechnologies ne sont pas des "dépenses" mais une richesse pour la France commence à germer. Maintenant que les énarques et les économi Lire la suite

Répondre
 
03.04.2014 à 22h37

« Si notre Etat a un peu d'argent pour la recherche, il pourrait en faire profiter la bibliothèque universitaire Descartes qui a dû interrompre une énorme partie de ses abonnements par manque de budge Lire la suite

Répondre
 
03.04.2014 à 20h57

« Le problème réel est celui de l'innovation »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Convention et exercice futur : les jeunes pourront assister à toutes les négos en qualité d'observateurs

négos

Pas à pas, la nouvelle génération médicale s'invite aux négociations conventionnelles aux côtés des syndicats de praticiens installés. Le... 4

Baisses des tarifs hospitaliers : pour les fédérations, « le point de rupture » est proche

taris hospitaliers

« Je ne vais pas faire comme si j’ignorais que nous publions les nouveaux tarifs hospitaliers dans deux semaines. Ils seront en baisse. Vous... 5

Cancer colorectal : l'INCa compte sur les médecins traitants pour inciter leurs patients à se faire dépister

consultation

L'Institut national du cancer (INCa) vient de lancer ce 18 février une grande campagne de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter