Hollande érige la Sécu et la santé en priorités du gouvernement Valls

Hollande érige la Sécu et la santé en priorités du gouvernement Valls

01.04.2014
  • 1396358773511572_IMG_126784_HR.jpg

Dans l’allocution prononcée lundi soir au lendemain de la lourde défaite de la majorité aux élections municipales, le chef de l’État a confié au nouveau Premier ministre, Manuel Valls, la charge de poursuivre à la tête d’une équipe gouvernementale « resserrée, cohérente et soudée » « l’indispensable redressement du pays ».

François Hollande a fixé la feuille de route du futur gouvernement, qui devra trouver dans les trois prochaines années 50 milliards d’euros d’économies dans le cadre du pacte de responsabilité. Le chef de l’État a néanmoins érigé en « priorité » « la Sécurité sociale et la santé » derrière l’éducation et devant le pouvoir d’achat.

Être plus juste, plus efficace

« Le gouvernement aura à mettre en œuvre le programme d’économies budgétaires que j’ai annoncé, a précisé François Hollande. Il ne s’agit pas de faire des économies pour faire des économies. Il ne peut être question de fragiliser la croissance qui repart. Il s’agit de transformer notre État, réformer l’organisation de nos territoires, préserver notre modèle social, être plus juste et plus efficace. »

Lors de ses vœux à la presse, le président de la République avait annoncé qu’il souhaitait renforcer la lutte contre les fraudes et les prescriptions inutiles.

« Ce qu’il faut, ce n’est pas seulement lutter contre la fraude (...), c’est réduire la multiplication des actes médicaux redondants », avait alors déclaré le chef de l’État, citant les prescriptions trop nombreuses et inutiles et le « record de consommation » de médicaments en France.

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
03.04.2014 à 13h28

« Mais Mr le Président, où est le Ministre de la Santé pour piloter cette politique ? »

Répondre
 
02.04.2014 à 14h47

« Et le tiers payant pour tous ? On n'en parle plus ? C'était une vachement bonne idée pour faire exploser les dépenses de santé ! »

Répondre
 
02.04.2014 à 10h13

« Et il faudrait qu'on ait le moral... Il faut réduire la multiplication des attaques contre la médecine libérale... Je suis fatiguée, mais que faire ? »

Répondre
 
02.04.2014 à 09h51

« Poisson d'Avril ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 4

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter