Comment la région Centre s’efforce de déployer le DMP dans les EHPAD

Comment la région Centre s’efforce de déployer le DMP dans les EHPAD

28.03.2014
  • 1396016083510759_IMG_126599_HR.jpg

446 144 DMP ont été créés en France au 27 mars 2014. En région Centre, 17 232 dossiers médicaux personnels (DMP) ont été créés à cette même date. Un chiffre en retrait par rapport à la Picardie (81 251), l’Aquitaine (63 558) ou la Champagne-Ardenne (37 316).

Dans cette région Centre, le groupement de coopération sanitaire (GCS) Télésanté Centre, convaincu de l’intérêt du DMP, se bat pour que population et professionnels de santé s’approprient cet outil. Sans attendre les orientations ministérielles sur le DMP « 2e génération », il est mandaté depuis le début de l’année par l’ARS pour en déployer l’usage dans les 239 EHPAD que compte la région.

Volet de liaison d’urgence

Au cours des Rencontres Télésanté 2014, organisées les 27 et 28 mars par le CATEL, Emmanuel Blot, directeur du projet de déploiement du DMP au GCS Télésanté Centre est revenu sur les actions menées en ce sens. Dans les EHPAD, le GCS rencontre les médecins coordonnateurs. Ils sont formés à inciter tous les médecins traitants des résidents à créer pour chacun d’entre eux un volet de liaison d’urgence (VLU, qui contient les informations habituellement contenues dans un volet médical de synthèse (VMS), plus les directives anticipées du patient), et à l’intégrer dans le DMP.

Un calendrier serré de sessions de formation des professionnels de santé à l’usage du DMP, et à la création d’un VMS ou d’un VLU, a également été programmé jusqu’à la fin de l’année.

Objectif de ces grandes manœuvres : faire en sorte que lorsqu’un résident d’EHPAD est amené dans un service d’urgence de la région, ce dernier dispose d’un panorama complet de son état de santé. Les services d’urgence parachèvent actuellement la DMP-compatibilité de leurs systèmes d’information.

« Nous ne sommes pas là pour faire du chiffre, précise Emmanuel Blot, nous voulons mettre en place un DMP à valeur ajoutée. » L’objectif, comme le rappelle l’ASIP-Santé, est la généralisation de l’usage du DMP en EHPAD sur l’ensemble de la région Centre d’ici à la fin de l’année.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
29.03.2014 à 13h51

« Le "bât" blesse. Un bas qui blesse, c'est quand même assez rare... »

Répondre
 
29.03.2014 à 10h53

« " Et voilà c'est parti " les embrouilles ! Chacun tire sa veste ! A Quand les bons points et les indices de " satisfaction " ! »

Répondre
 
29.03.2014 à 08h53

« Je suis Med Co et Médecin Urgentiste. Il faut parler de ce que l'on ne pratique pas au quotidien, OUI au quotidien. Le VMS, le VLU devrait être inclus dans le logiciel d'établissement. Ex: OSIRIS l Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter