Défaut de confraternité : Bernard Debré et Philippe Even interdits d’exercice pendant six mois

Défaut de confraternité : Bernard Debré et Philippe Even interdits d’exercice pendant six mois

18.03.2014
  • 1395158575507182_IMG_125460_HR.jpg

« La sanction de l’interdiction d’exercer la médecine pendant une durée d’un an, dont six mois avec sursis, est prononcée à l’encontre des Prs Philippe Even et Bernard Debré ». Les conclusions de la décision de la chambre disciplinaire de première instance de l’Ordre des médecins d’Ile-de-France sont laconiques, et les attendus sévères.

Les deux hommes, qui avaient cosigné en septembre 2012 un brûlot intitulé « Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux », s’en prenaient notamment aux allergologues, accusés de charlatanisme. Ceux-ci avaient pris l’affaire très au sérieux et avaient attaqué les auteurs devant l’instance disciplinaire ordinale.

Nombreux manquement à la déontologie

Les deux auteurs ont mis « gravement en cause la compétence et l’honnêteté de médecins, notamment allergologues et cardiologues », juge l’instance disciplinaire dans sa décision du 17 mars. Les Prs Debré et Even ont en outre suscité chez les patients « un sentiment de défiance à l’égard de leur médecin traitant ».

Pire, ils sont accusés d’avoir voulu donner à leur livre « un tour spectaculaire non dénué de visées commerciales ». La liste est longue des « manquements à la déontologie » dont les deux auteurs se sont, selon l’instance ordinale, rendus coupables.

Les deux auteurs peuvent faire appel de cette décision (ils ont un mois pour le faire). La peine ne sera éventuellement applicable qu’à l’extinction de tous les recours.

L’Ordre de Paris s’était associé à la plainte déposée, tout comme un certain nombre de praticiens allerogologues, sans oublier le Dr Alain Choux, généraliste (MEP) parisien, qui contestait pour sa part les allégations des auteurs sur les statines, accusées de plus enrichir les laboratoiress que de soigner les patients. L’audience du 21 janvier de la chambre disciplinaire, au cours de laquelle l’affaire avait été jugée puis mise en délibéré, avait fait salle comble.

Vocabulaire excessif

Si l’Ordre des médecins se garde bien, à ce stade, de commenter cette décision, le Pr Alain Even ne s’en prive pas. Pour le pneumologue à la retraite, la condamnation pour non-confraternité « peut se concevoir, car notre vocabulaire était excessif ».

Mais il ne comprend pas bien le rapport entre les griefs et la peine prononcée : « On nous accuse de non-confraternité, et on nous condamne, au nom d’un code de déontologie très ancien, à nous empêcher de voir nos patients », argumente-t-il.

Seul vrai regret de Philippe Even, la condamnation à la même peine de Bernard Debré. « Moi, je n’exerce plus, mais lui exerce encore un peu. Je suis embêté pour lui, car le passage incriminé sur les allergologues, c’est moi qui l’ai écrit entièrement, il n’y est pour rien ». Philippe Even assure qu’il va faire appel avec Bernard Debré, mais que s’il avait été seul condamné, il en serait resté là.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 45 Commentaires
 
22.03.2014 à 20h45

« Condamnation toute à fait justifiée et un peu légère compte tenu des préjudices psychologiques ressentis par patients et médecins, médecins qui ont lu plus d'articles pour se forger une conduite thé Lire la suite

Répondre
 
20.03.2014 à 19h44

« Il faut du courage pour combattre un certain consensus organisé par les puissants laboratoires pharmaceutiques. Si la vérité est plus nuancée, le livre a au moins le mérite de susciter des réflexion Lire la suite

Répondre
 
24.03.2014 à 23h19

« La condamnation de deux retraités ou en passe de l'être, qui ont plus que profité du système, pour anti-confraternité est amplement méritée. Le livre, que je me suis astreint à lire à la demande de Lire la suite

Répondre
 
19.03.2014 à 20h06

« Cahuzac ... 3 mois je crois. Cherchez l'erreur.... »

Répondre
 
19.03.2014 à 18h31

« Une fois de plus le cnom est ridicule, c'est conforme. »

Répondre
 
19.03.2014 à 17h59

« Le ridicule ne tue plus. L'ordre une fois encore a montré ses tristes limites ; comme s' il n' y avait pas d'autres sujets plus brûlants à débattre ! On se croit revenu au temps de La Sorbonne. Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Mutuelles de Bretagne : épinglé par « le Canard », Richard Ferrand parle de « dénonciations calomnieuses »

Ferrand

Le ministre de la Cohésion des Territoires Richard Ferrand a évoqué mercredi des « dénonciations calomnieuses » après la révélation dans «... 2

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter