Marc Blondel : mort de l’homme qui pensait avoir sauvé la Sécu

Marc Blondel : mort de l’homme qui pensait avoir sauvé la Sécu

17.03.2014
  • 1395063579506680_IMG_125304_HR.jpg

Mort dimanche 16 mars à l’âge de 75 ans, Marc Blondel, qui dirigea pendant quinze ans le syndicat Force ouvrière, a laissé son empreinte dans le monde de la santé aussi.

Il faut dire que ses mandats de secrétaire général de FO, de 1989 à 2004, coïncident avec la fin de la prééminence de ce syndicat à la Caisse nationale d’assurance-maladie – avant de passer la main à la CFDT, le président de la CNAM fut issu de « Force Ouvrière » de 1967 à 1996.

Marqué par le plan Juppé

En quittant FO il y a dix ans, Marc Blondel avait d’ailleurs expliqué que ce qui l’avait « le plus marqué » au cours de sa vie de syndicaliste, c’était « la bagarre de 1995 sur la Sécu », autrement dit l’épisode du plan Juppé. « Si nous ne l’avions pas défendue comme nous l’avons fait, il y a longtemps que la Sécu serait dans le secteur commercial », faisait alors valoir le frais retraité.

Au moment du plan Juppé, seul ou accompagné, le secrétaire général s’était effectivement élevé contre « le rapt de l’État sur la Sécurité sociale et les cotisations sociales » ou contre « les atteintes intolérables à la libre prescription et au libre choix du médecin ».

Ami paradoxal

Au-delà, dans la conduite des affaires de l’assurance-maladie, Marc Blondel, conventionniste convaincu – « la politique conventionnelle est un élément de la démocratie », assurait-il au « Quotidien » –, farouche défenseur de la maîtrise médicalisée des dépenses (via les références médicales opposables – RMO), s’est bien souvent posé en « ami » paradoxal des médecins libéraux.

K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
Raphaël L Médecin ou Interne 18.03.2014 à 09h40

« Ah, c'était le bon temps de la gestion paritaire de l'assurance-maladie, qui faisait encore du social avec les cotisations. C'est bien fini. Maintenant, gestion drastique, strictement économique, ma Lire la suite

Répondre
 
18.03.2014 à 08h45

« On doit à ce type de personnage le déclin de la France !
Il se croyait aussi indispensable. Au fait qui payait déjà ses cigares ? »

Répondre
 
18.03.2014 à 09h49

« L'UIMM ? »

Répondre
 
18.03.2014 à 08h15

« " Marc Blondel, conventionniste convaincu – "
Qui est trouble ?
Qui ne l'est pas................? »

Roland Loux Nord

Répondre
 
17.03.2014 à 23h09

« Un personnage trouble qui a laissé de belles casseroles en plan.
Dr Rémi Maghia, Brive »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Y compris dans les formes progressives de la maladieLa SEP, des avancées tous azimuts

Abonné
sep IRM

L'offre thérapeutique s'est largement étoffée dans les formes rémittentes de la sclérose en plaques (SEP). Aujourd'hui, des pistes, autres... Commenter

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 4

Retour d'expérienceÀ Rouen, pari réussi pour la télédermatologie

Abonné

Le CHU a développé avec succès la téléconsultation en gérontologie depuis quatre ans. Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter