Circulation alternée à Paris : ça roule pour les professions de santé !

Circulation alternée à Paris : ça roule pour les professions de santé !

17.03.2014

Les professionnels de santé ne sont pas concernés par la circulation alternée mise en place à Paris et dans vingt communes de la petite couronne depuis 5h30 ce lundi, pour lutter contre la pollution atmosphérique.

Ils disposent en effet d’une dérogation.

Ainsi, professions médicales et paramédicales, les ambulances, SAMU et SMUR, les véhicules de transport sanitaire, de transport de sang et d’organes ou encore de livraisons pharmaceutiques ne sont pas concernés par l’interdiction de circuler.

La moitié des parisiens ont été contraints de laisser leur voiture aux garages. Les véhicules à plaque minéralogique paire ne peuvent pas circuler ce lundi 17 mars mais seront autorisés à rouler le mardi 18 mars.

Ch.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
18.03.2014 à 19h13

« Les forces de l'ordre placées Place d'Italie n'étaient visiblement pas au courant !?... Ils m'ont soutenu mordicus que caducée ou non il fallait qu'il s'agisse d'une véhicule professionnel "identifi Lire la suite

Répondre
 
17.03.2014 à 21h14

« Maintenant que l'Etat reconnaît la responsabilité de la pollution automobile dans les allergies et les cancers, il n'y a plus qu' à interdire immédiatement le diesel et reconduire les mesures prises Lire la suite

Répondre
 
17.03.2014 à 20h34

« J'ai remarqué avec stupeur que beaucoup de média n'ont pas parlé de dérogation pour les médecins et les IDE : j'avais lu ou entendu les auto-écoles, taxis, produits frais... Mais ni professionnels Lire la suite

Répondre
 
17.03.2014 à 20h17

« Cette mesure stupide et démagogique, destinée à faire oublier la responsabilité des politiciens dans le parc diesel français actuel —Tout en flattant l'électeur parisien écolo-bobo — Interdit indist Lire la suite

Répondre
 
17.03.2014 à 20h33

« Non, les hybrides sont autorisés je crois. Pour le reste, je suis tout à fait d'accord. »

Répondre
 
17.03.2014 à 19h57

« Pour désengorger les cabinets médicaux à la campagne, mais aussi et surtout pour diminuer les dépenses de santé en France, je propose à nos énarques la consultation alternée selon l'année de naissan Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter