Inquiets de la hausse des dépenses, les Français pour la régulation des dépassements et les réseaux de soins

Inquiets de la hausse des dépenses, les Français pour la régulation des dépassements et les réseaux de soins

04.03.2014
  • 1393953645503404_IMG_124385_HR.jpg

Des Français massivement favorables à la limitation des dépassements d’honoraires (90 %) mais prêts à payer parfois un peu plus pour avoir accès à des services (prévention, éducation thérapeutique...) ou à une couverture supplémentaire : tels sont les enseignements parfois paradoxaux d’une étude conjointe du cabinet Deloitte et de l’IFOP (*) sur la perception du système de santé.

• Hausse inéluctable mais jugée injustifiée des dépenses

Les sondés manifestent une « très forte conscience, perçue comme injustifiée, de l’augmentation des dépenses de santé », constate le cabinet Deloitte. 85 % d’entre eux jugent que ces dépenses vont continuer à augmenter, et 76 % estiment que cette augmentation est peu ou pas du tout justifiée.

Parmi les solutions avancées pour endiguer cette hausse, 90 % des Français jugent « importante ou primordiale » la limitation des dépassements d’honoraires. Ils sont 89 % à qualifier d’« intéressant » le fait que les mutuelles puissent donner accès à un réseau de professionnels de santé proposant des tarifs avantageux.

• Plébiscite pour la coordination des acteurs et le médecin traitant

93 % des sondés considèrent qu’il est essentiel de renforcer la coordination des différents professionnels de santé. Las, les Français sont 62 % à ne pas voir d’amélioration sur ce point, et 21 % à percevoir une dégradation. C’est sans doute la raison pour laquelle ils sont 88 % à juger primordial ou important la mise en place de maisons ou pôles de santé pluridisciplinaires. 84 % des sondés jugent important de donner au médecin traitant un rôle central dans l’accompagnement du patient.

• Cap sur la prévention

Parent pauvre du système de santé, la prévention est jugée importante par 87 % des Français. 57 % d’entre eux ont constaté une amélioration de leur santé suite à l’application d’une action de prévention, et 92 % sont convaincus qu’elle peut retarder l’entrée dans la dépendance.

Nombre de Français estiment que la prévention peut contribuer à réduire le déficit de l’assurance-maladie. Mieux, 40 % des sondés assurent qu’ils seraient prêts à payer un supplément à leur complémentaire santé pour bénéficier de cours d’éducation thérapeutique, avoir accès à des services de prévention ou obtenir des conseils précis sur les professionnels de santé ou les établissements médicaux.

• La e-santé

Elle semble convaincre de plus en plus nos concitoyens. 82 % d’entre eux pensent qu’elle peut améliorer la coordination des acteurs, et 76 % jugent qu’elle permet tout à la fois de limiter les coûts liés aux transports sanitaires et de mieux suivre les indicateurs biologiques. 74 % estiment que des outils de e-santé permettent d’améliorer la qualité de la prise en charge médicale.

• Intérêt pour les « surcomplémentaires »

Premier constat, les Français méconnaissent le dispositif de la loi sur la sécurisation de l’emploi qui prévoit la généralisation de la complémentaire santé à l’horizon du 1er janvier 2016. 50 % des sondés n’en ont pas entendu parler, et 34 % « ne savent pas vraiment de quoi il s’agit ». Cette mesure est cependant très bien perçue par trois quarts des sondés.

S’agissant de leur couverture, un Français sur deux accepterait d’avoir recours à une « supplémentaire santé » afin d’augmenter le niveau du remboursement. 22 % d’entre eux seraient prêts à payer entre 10 et 14 euros par mois pour un tel service, et 25 % y mettraient de 15 à 24 euros.

(*) : Étude portant sur un échantillon représentatif de plus de 2000 Français, sous forme de questionnaire adressé par e-mail, réalisée entre le 27 janvier et le 3 février.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 40 Commentaires
 
T Médecin ou Interne 05.03.2014 à 17h28

« Voici les contacts de Deloitte sur leur site pour l'article [Commentaire tronqué. Pas de coordonnées dans les commentaires SVP. Merci, la rédaction.]

Répondre
 
T Médecin ou Interne 05.03.2014 à 16h52

« Mais qui est le client de Deloitte ? (Deloitte en France est un acteur de référence en audit et risk services, consulting, financial advisory, juridique Lire la suite

Répondre
 
05.03.2014 à 13h37

« Braves médecins, descendez un peu de votre petit nuage et regardez autour de vous les Français qui sont en train de sombrer dans la crise et de crever de faim. Mais vous, braves médecins plein de bo Lire la suite

Répondre
 
05.03.2014 à 17h47

« Soit, mais les socialistes par leur attitude anti-entrepreneuriale et antilibérale (mais profonctionnaire) aggravent le déclin rapide de la France, en augmentant le chômage. »

Répondre
 
05.03.2014 à 09h04

« Priez saint francois pour qu'il protège les "pauvres" en leur distribuant la carte gratuite 100%, sans oublier les allocations de toute sorte......puisque Saint François, là, il a encore beaucoup d' Lire la suite

Répondre
 
05.03.2014 à 13h17

« Et priez pour ces pauvres Médecins qui raquettent les patients avec leurs dépassements car ils n'ont plus les moyens de mettre de l'essence dans leurs précieux 4X4. »

Répondre
 
06.03.2014 à 11h05

« Vous devez vous méprendre mon cher confrère, c'est en Suisse que les médecins mettent de l'essence dans leur 4x4. En France, c'est du diesel. Parce qu'il est moins taxé donc moins cher mais plus can Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 05.03.2014 à 09h01

« C'est dommage que la Presse fasse l'écho de sondages fallacieux : les sondeurs utilisent Internet avec des Maximiles en prime : une personne avec 10 boites à lettres mail pourra indiquer 10 points d Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 7

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 5

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter