RTU : les défenseurs du baclofène en appellent aux autorités

RTU : les défenseurs du baclofène en appellent aux autorités

28.02.2014
  • baclofène

Annoncée au moins de juin dernier par le Pr Dominique Maraninchi, président de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), la RTU (recommandation temporaire d’utilisation) du baclofène n’a toujours pas été accordé. L’ANSM prévoit son entreé en vigueur au mois de mars prochain à l’issue de l’avis de la CNIL.

Dans un texte cosigné par plusieurs personnalités (voir ci-dessous), les défenseurs de la molécule s’en étonnent et s’inquiètent d’un projet de limitation des doses prescrites ce qui risque, selon eux, « de provoquer l’échec du traitement pour un patient sur trois ». Ils en appellent aux autorités sanitaires.

« L’ANSM a comme mission "d’offrir un accès équitable à l’innovation pour tous les patients". L’engagement responsable du professeur Maraninchi doit être tenu rapidement, sans restriction des doses contraire aux données actuelles de la science, ni exclusion de catégories de patients ou de prescripteurs », écrivent-ils.

Associations Aubes, Baclofène et réseau résab

Parmi les signataires figurent certains qui avaient déjà signé une pétition en faveur d’une RTU pour le baclofène en avril dernier.

Ainsi aux côtés des membres des associations Aubes, Baclofène et du réseau résab, on retrouve le Pr Didier Sicard, président d’honneur du Comité consultatif d’éthique (CCNE), le Pr Jacques-Louis Binet, secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie nationale de médecine, le Pr Jean-Roger Le Gall, membre de l’Académie nationale de médecine mais aussi des psychiatres comme le Pr Roland Dardennes (Paris-Descartes), le Pr Bernard Granger (Hôpital Tarnier, Paris), le Pr Christophe Lançon (Hôpital Sainte-Marguerite, Marseille) et le Dr Arnaud de Beaurepaire (Hôpital Paul Guirard, Villejuif).

Cliquer sur l'icône en bas à droite (ci-dessus) pour lire le texte en pleine page.

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
01.03.2014 à 09h02

« Ajoutons que le baclofène est actuellement largement prescrit, y compris à doses importantes, et remboursé. »

Répondre
 
28.02.2014 à 20h50

"Toute une affaire pour ces petites pilules... Pff..."

Répondre
 
01.03.2014 à 05h01

« Merci ;) »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter