Municipales à Marseille : « L’accès à l’eau pour tous », une nécessité sanitaire

Municipales à Marseille : « L’accès à l’eau pour tous », une nécessité sanitaire

28.02.2014
  • 1393598399502239_IMG_123980_HR.jpg

Marseille n’offre plus ni douches, ni sanitaires publics, ni fontaines à ses habitants. Avec de graves conséquences sanitaires pour les personnes les plus précaires. Médecins du Monde, la Fondation Abbé Pierre et la FNARS PACA et Corse demandent aux candidats de s’engager pour offrir « l’accès à l’eau pour tous en 2014 ».

Placer la santé au cœur des élections municipales, tel est l’enjeu de diverses opérations menées par des associations de lutte contre les exclusions pour faire entendre la voix des plus démunis. Les constats qu’elles font depuis plusieurs années, sont terribles dans cette ville où vivent plus de 30 % de personnes en dessous du seuil de pauvreté dont près de 12 000 à la rue, à un moment donné de leur vie. Pour elles, pouvoir prendre une douche est devenu un luxe inestimable. Cela ressemble surtout à un parcours du combattant pour y accéder, avec une dizaine de douches en accès libre et gratuit seulement, placées sous responsabilité associative. « Certains doivent patienter une semaine avant de pouvoir se laver », souligne Fathi Bouaroua, directeur de l’antenne régionale de la fondation Abbé-Pierre.

Péril fécal

Les douches publiques ont fermé il y a plus d’une trentaine d’années. Et il n’existe qu’une demi-douzaine de sanitaires publics souvent hors d’usage. À Marseille encore, la majorité des fontaines publiques sont cassées et il n’est pas envisagé de travaux pour les remettre en état dans les prochaines années.

« Tout ceci signifie des incidences sur la santé individuelle et sur la santé publique, souligne Philippe Rodier, délégué général de médecins du Monde. Individuellement, quand on n’a pas d’accès à l’eau potable, on s’expose à la déshydratation, et quand on fait des biberons en puisant l’eau dans des jerricanes, on s’expose à la contamination, à des diarrhées. »

Il ajoute : « En privant les gens d’accès à la douche, on s’expose à des dermatoses, parasitaires ou bactériennes et en l’absence de toilettes propres d’accès digne et gratuit, on s’expose au péril fécal. C’est ce qu’on a pu constater à Marseille en 2013, avec une épidémie d’hépatite A qui est l’illustration de ce que peut être encore en 2014 le péril fécal, dans une ville occidentale de 800 000 habitants. »

Le droit à l’eau a pourtant été reconnu comme fondamental par l’Assemblée générale de l’ONU en 2010. En France, il est de la responsabilité des maires et des communautés urbaines de le rendre effectif pour l’ensemble de la population, précaire ou non. « Il faut que l’espace public urbain soit organisé et équipé en fonction de la réalité physiologique des individus qui la fréquentent, poursuit le docteur Philippe Rodier, sinon on est à côté de la plaque. »

Tous les candidats aux élections municipales ont été invités à signer une charte d’engagement en cinq points pour permettre l’accès à l’eau à tous. Ils l’ont fait ce jeudi 27 février, devant la Mairie de Marseille. Les associations espèrent surtout que ce ne seront pas que des promesses de campagne...

Hélène Foxonet, à Marseille
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
01.03.2014 à 22h59

«Pourquoi ne pas créer un fond d’intérêt public pour que l'argent soit versé par des particuliers (et déductible des impôts) cela ne ferait pas augmenter les impôts locaux et on saurait à quoi sert no Lire la suite

Répondre
 
01.03.2014 à 14h18

« Ah oui j'oubliais ! Il n'y aura pas à craindre la peste de 1720 à Marseille mais du rat noir oui......c'est que cela vit vieux ces petites bestioles et avec la sécheresse ça creuse....Il faudrait Lire la suite

Répondre
 
01.03.2014 à 10h46

«Ah mais il faut choisir entre" un hôpital tout neuf avec plein de lits","L'architecture du port"
et "des douches et l'eau potable"!
«De toute façon si rien n'est fait en 2030, Marseille sera la 1ére Lire la suite

Répondre
 
28.02.2014 à 21h05

"A part le fait que, de ne pas pouvoir se laver va à l'encontre de la dignité humaine, je pense que c'est important pour "TOUS" que tout un chacun puisse se laver et avoir accès à l'eau propre pour év Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La multimorbidité devrait doubler chez les personnes âgées d’ici 2035, en Grande-Bretagne

agees GB

D’après une étude parue dans « Age and Ageing », le journal de la Société britannique de gériatrie, le nombre de personnes âgées souffrant... Commenter

L'agence du DPC lance un dispositif de signalement pour mieux contrôler la qualité des actions

dpc

Le développement professionnel continu (DPC) est sur de bons rails. Selon l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC)... 1

Décès brutal d’un interne au CHU de Strasbourg

Abonné
chu strasbourg

Le centre hospitalier universitaire de Strasbourg a confirmé au « Quotidien » le décès d’un interne en médecine générale, survenu mercredi... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter