Les méfaits sur la grossesse augmentent avec la durée du tabagisme passif

Les méfaits sur la grossesse augmentent avec la durée du tabagisme passif

28.02.2014
  • 1393587354501649_IMG_123798_HR.jpg

    Les méfaits sur la grossesse augmentent avec la durée du tabagisme passif

Le tabagisme passif est associé à des risques accrus de fausses couches, de mortinatalité et de grossesses ectopiques, selon une analyse longitudinale de femmes incluses dans l’étude WHI.

La grande étude d’observation, publiée dans « Tobacco Control » révèle des effets directs du tabagisme passif sur l’évolution des grossesses. Avec une augmentation significative du risque de fausses couches, d’enfants mort-nés et de grossesses extra-utérines.

L’effet est cumulatif, augmentant avec la durée du tabagisme passif, c’est-à-dire l’exposition aux courants secondaires et tertiaires de la fumée de tabac (fumée de la combustion de la cigarette et fumée exhalée par le fumeur).

Plus de 80 000 participantes

Les auteurs observent que : « Les femmes qui ont connu les taux les plus élevés d’exposition au tabagisme passif au cours de leur vie, soit plus de 10 ans pendant l’enfance, ou plus de 20 ans à l’âge adulte à la maison, ou plus de 10 ans sur le lieu de travail, ont des probabilités accrues de 17 % d’avoir une fausse couche, de 55 % de donner naissance à un enfant mort-né, et de 61 % de présenter une grossesse ectopique. »

Andrew Hyland et coll. ont exploité les données du suivi longitudinal de plus de 80 000 femmes participant à l’étude « Women’s Health Initiative Study », et parvenues à la ménopause. Un peu plus de 5 000 d’entre elles (6,3 %) étaient des fumeuses, 35 000 des ex-fumeuses (43 %) et 41 000 des non fumeuses (50,6 %).

Les observations au cours de l’évolution montrent qu’environ un tiers de l’échantillon entier (26 307; 32,6 %) avait subi une ou plusieurs fausses couches. 4,4 % (3 552) avaient éprouvé une naissance d’un enfant mort-né, et 2,5 % (2 033) avaient eu une grossesse ectopique.

Les résultats mettent en évidence un nombre significativement moindre de ces accidents dans le groupe des femmes qui n’avaient jamais fumé.

Comparées aux non-fumeuses, les femmes qui avaient connu des épisodes de tabagisme au cours de leur vie reproductive, présentaient une probabilité accrue de 16 % de fausses couches, de 44 % de donner naissance à un enfant mort-né et de 43 % de grossesse ectopique.

Statistiquement significatif

Ces associations sont également manifestes chez les non fumeuses qui avaient été exposées au tabagisme passif, comparativement aux non fumeuses n’ayant pas été exposées. Plus la période d’exposition est prolongée, et plus le risque est important.

Les effets du tabagisme actif pendant la grossesse sont connus : augmentation significative du risque de fausses couches et des complications à la naissance.

Dr Béatrice Vuaille
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 2

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 10

Alcool : la métanalyse qui met fin au mythe des bienfaits d'une consommation modérée

alcool

Ces dernières années ont vu leur lot d’études annonçant l’effet cardiovasculaire protecteur de la consommation modérée d’alcool (en... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter