Parlement européen : nouvelle directive tabac et nouveaux financements pour la santé

Parlement européen : nouvelle directive tabac et nouveaux financements pour la santé

27.02.2014
  • 1393501948501766_IMG_123829_HR.jpg

Les parlementaires européens ont adopté, mercredi à Strasbourg, une série de résolutions dans le domaine de la santé. Ils ont en particulier voté pour une nouvelle directive tabac (514 voix pour, 66 contre et 58 abstentions) visant à décourager le tabagisme des jeunes. La nouvelle « directive tabac » fera passer, parmi différentes mesures, la part des avertissements sanitaires sur les paquets de 30 à 65 % de la surface de ceux-ci. Les paquets de moins de 20 cigarettes seront interdits, et les arômes et additifs seront plus sévèrement réglementés, tandis que les cigarettes mentholées disparaîtront en 2020.

Deux statuts pour la cigarette électronique

Les cigarettes électroniques pourront être considérées soit comme des médicaments si elles permettent d’arrêter de fumer, soit comme des produits du tabac. Dans ce cas, leur concentration en nicotine ne devra pas excéder 20 mg/ml. Les autorités nationales pourront choisir l’un ou l’autre statut.

Les cigarettes électroniques rechargeables seront autorisées. Les cigarettes électroniques devraient être interdites aux enfants et comporter des alertes sur la santé. Elles seraient soumises aux mêmes restrictions que les produits du tabac en ce qui concerne la publicité. Les États devront se prononcer une dernière fois, le 14 mars, sur ces propositions afin qu’elles puissent prendre la forme d’un texte contraignant.

Le Parlement européen a également adopté un programme de financement pour des projets de santé d’un montant de 449 millions d’euros. Il est destiné à promouvoir des programmes novateurs en matière de protection et de promotion de la santé, mais aussi de santé transfrontalière et d’organisation des soins, notamment pour lutter contre les « déserts médicaux ».

Bonnes pratiques en matière de prévention des maladies

Si l’Union européenne établit, tous les six ans, des programmes européens de santé, le nouveau programme, qui concerne les années 2014-2020, est, contrairement à ses prédécesseurs, beaucoup plus axé sur le fonctionnement des services de santé que sur la lutte contre des maladies précises : il s’agit d’encourager l’innovation en santé, mais aussi la résilience des systèmes de santé tout en faisant des structures et des industries de santé des outils de développement économique.

Il vise aussi à encourager les échanges de bonnes pratiques en matière de prévention des maladies évitables, et à améliorer la coordination sanitaire et les urgences au niveau transfrontalier. Il accorde une large place aux nouvelles technologies de la santé, à l’« e-médecine » et aux échanges d’informations entre les professionnels et les patients.

Le programme comporte 23 grands thèmes de recherche et d’action, et s’adresse aussi bien aux États qu’aux institutions publiques et privées de santé, qui pourront bénéficier de des financements si leurs travaux concernent ces sujets.

Système d’urgence « e call »

Par ailleurs, les députés européens se sont prononcés en faveur de l’installation sur toutes les voitures neuves, à partir d’octobre 2015, du système d’urgence « e call » qui alerte automatiquement les secours en cas d’accident du véhicule. Selon les parlementaires, ce système permettra aux secours d’atteindre plus rapidement les lieux des accidents. Il reste toutefois controversé au sein des spécialistes de la sécurité routière, qui redoutent notamment un nombre très élevé de fausses alertes.

Denis Durand de Bousingen
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
03.03.2014 à 12h57

« Je parie qu'en France c'est le statut de produits du tabac que sera choisi (taxes à l'avenant ) avec augmentation de prix pour les consommateurs. Je me trompe ? » Médecin retraitée

Répondre
 
27.02.2014 à 22h37

« Bon alors, y'a rien sur l'alcool?

Les lobby des alcooliers ont encore frappé?»

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Edouard Philippe
Focus

Entretien exclusif

« La santé est au cœur des priorités du gouvernement », assure Édouard Philippe qui maintient « toute sa confiance » à Agnès Buzyn et se défend de réduire son leadership. Dans un entretien exclusif au « Quotidien », le Premier ministre juge « essentiel » de « transformer en profondeur » notre système de santé « en ville comme à l'hôpital ». Tout est au programme : évolution des modes de rémunérati... 5

« Je soigne des malades, pas des chiffres », clame un médecin de l'AP-HP à sa direction

email

« Je vous ai déjà dit que cela ne m'intéresse pas. Je soigne des malades, pas des chiffres. » Ce propos agacé est celui d'un médecin hospita... 39

Procès Cahuzac : les avocats supplient la cour d'appel d'éviter la « taule » à l'ex-ministre

Jérôme Cahuzac et l'un de ses avocats, Eric Dupond-Moretti.

La dernière journée d'audience du procès de Jérôme Cahuzac a été consacrée aux plaidoiries des avocats de la défense. Durant une heure,... 12

Cinq cas de rougeole à Lille liés à l'épidémie en Nouvelle Aquitaine

Carnet de vaccination

Cinq cas de rougeole ont été diagnostiqués depuis début janvier dans le milieu universitaire de Lille. Il s'agit de quatre étudiants du... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter