Les médecins du sport veulent muscler le P4P en y intégrant la prescription de l’activité physique

Les médecins du sport veulent muscler le P4P en y intégrant la prescription de l’activité physique

24.02.2014
  • 1393259422500897_IMG_123592_HR.jpg

Le Syndicat national des médecins du sport - santé (SNMS) demande que la prescription d’une activité physique, dans des pathologies définies, intègre la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP). Le syndicat vient d’en faire la demande à la ministre de la Santé, au directeur de la Caisse nationale d’assurance-maladie et aux syndicats de médecins libéraux.

« L’activité physique thérapeutique fait partie des traitements majeurs de très nombreuses pathologies, argumente le Dr Bruno Burel, président du SNMS. Ceci est démontré par de multiples études dans le traitement des diabètes de type 1 et 2, de l’hypertension artérielle, de l’obésité, de la bronchopneumopathie chronique obstructive, des lombalgies et rachialgies chroniques, de l’arthrose, de l’épilepsie, de la maladie de Parkinson, de la maladie d’Alzheimer, des troubles de l’équilibre et du vieillissement... »

Le Plan national nutrition santé actuellement en cours de déploiement consacre « 18 pages sur 80 au sport », explique Bruno Burel.

Plus de sport, moins de médicaments

Le syndicat estime que l’activité physique « devrait être une prescription première puisqu’elle permet dans tous les cas d’améliorer les autres traitements et souvent de diminuer les posologies médicamenteuses ».

Pour le Dr Burel, les médecins du sport sont des « correspondants utiles » pour adapter au mieux la prescription de l’activité physique. « Ils ont un réseau de correspondants de professionnels du sport (kinés, éducateurs sportifs, médecins correspondants...) et pourraient amener les patients vers une activité physique régulière en déchargeant les confrères qui n’ont pas le temps de le faire ».

Les médecins du sport espèrent que les centrales syndicales accepteront de porter cette évolution du paiement à la performance. « Nous voulons en discuter avec eux car l’aménagement de la ROSP relève de la négociation conventionnelle », conclut le Dr Burel.

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
24.02.2014 à 23h16

« Et pour ceux qui "détestent le sport" ils ont prévu quoi ? »

Répondre
 
25.02.2014 à 12h09

« Bravo pour cette initiative qui fait évoluer la façon de se soigner, de diminuer le coût des médicaments, soins, opérations ; un gain sérieux pour la sécurité sociale et un mieux être des patients. Lire la suite

Répondre
 
27.02.2014 à 00h43

« Il ne sert à rien de nier une réalité. Il y a des gens qui n'aiment pas le sport, c'est un fait. La question n'était certainement qu'une boutade, mais pas si idiote que ça. Stigmatiser un patient qu Lire la suite

Répondre
 
24.02.2014 à 21h55

« Et bientôt, le charcutier traiteur du bled va négocier l'introduction de la consommation de saucisses dans la rémunération des MG ? Je pense que cet article consacre l'ineptie et la dangerosité du s Lire la suite

Répondre
 
01.03.2014 à 13h31

« Il semble que vous ne connaissiez pas toutes les études thérapeutiques sur l'utilité des Activités Physiques Thérapeutiques dans toutes les pathologies que nous signons au quotidien. »

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 24.02.2014 à 21h24

« Je ne vois pas l'intérêt d'inclure une sage recommandation dans les "ROSP" qui n'ont aucun intérêt médical. La convention, c'est le travail entre une compagnie d'assurance et des professionnels, ça Lire la suite

Répondre
 
24.02.2014 à 20h24

« Tout à fait d'accord et voila pourquoi je fais la cap de médecine du sport cette année . Là c'est la recette pour réduire les coups de la sécu. Et parlons d'activité physique plus que de sport pour Lire la suite

Répondre
 
25.02.2014 à 11h55

« Oui, enfin, bon plan pour votre future patientèle de médecin du sport, hein... ce fut un créneau porteur il y a une vingtaine d'années, et ça va le redevenir, on dirait. Mais en secteur 1, je ne voi Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 4

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter