Des généralistes du Val-de-Marne réclament à Touraine deux contrats de praticien territorial

Des généralistes du Val-de-Marne réclament à Touraine deux contrats de praticien territorial

24.02.2014
  • 1393243556500705_IMG_123571_HR.jpg

Deux médecins généralistes réclament à Marisol Touraine d’obtenir deux contrats de praticien territorial de médecine générale (PTMG) à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne).

« Notre cabinet médical risque de disparaître dans les prochains mois », écrivent les Drs Christian Bruez et Émilie Livartowski dans une pétition adressée à la ministre de la Santé et au maire de leur commune. Un confrère vient de partir en retraite, un autre va cesser prochainement son activité dans ce cabinet de groupe qui soigne plus de 4 000 patients, indiquent-ils.

Leurs démarches pour remplacer leurs deux confrères ont été infructueuses, d’autant que dans les communes alentour, six autres médecins ont dévissé leur plaque en laissant la place vacante. Dans cette partie du Val-de-Marne, « l’offre médicale de proximité se dégrade à une vitesse inquiétante », constatent-ils. « Les médecins des villes voisines refusent, désormais, et de plus en plus, de nouveaux patients ».

Désertification

Les deux généralistes estiment que leur revendication s’intègre dans le cadre des objectifs du « pacte territoire santé », « supprimer ou empêcher la désertification médicaleen Ile-de-France », lit-on. Les médecins ont fait leur calcul : le nombre de généralistes de Limeil-Brévannes est de 0,5 pour 1 000 habitants contre 1,27 pour 1 000 habitants dans le département.

Selon l’agence régionale de santé d’Ile-de-France, Limeil-Brévannes ne fait pas partie des trois zones du Val-de-Marne considérées comme déficitaires et fragiles, définies dans le schéma régional d’organisation des soins ambulatoire (SROS).

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
25.02.2014 à 11h02

« Le problème n'est pas le devissage des plaques mais l'absence de jeunes confrères qui veulent s'installer en libéral, le problème de ce bassin de vie ne concerne pas que les généralistes les spécial Lire la suite

Répondre
 
27.02.2014 à 00h46

« Le problème est aussi le dévissage. »

Répondre
 
25.02.2014 à 08h16

« Le sud du 91 est lui aussi l'objet d'une désertification rapide. »

Répondre
 
24.02.2014 à 23h10

« Il y a trop de place dans l'aquarium, ils se sont tous mangés ! »

Répondre
 
T Médecin ou Interne 24.02.2014 à 12h51

« Mais surtout pourquoi 6 médecins ont dévissé leur plaque ? Retraite ? Si non pour quelle raison : les joindre au plus vite et faire un reportage TV pour comprendre ce qu'il se passe ?
Le vrai problè Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter