La thérapie cellulaire, une nouvelle approche dans la LLA de l’adulte

La thérapie cellulaire, une nouvelle approche dans la LLA de l’adulte

21.02.2014
  • 1392981669499998_IMG_123411_HR.jpg

    La thérapie cellulaire, une nouvelle approche dans la LLA de l’adulte

La prise en charge d’une leucémie aiguë a tout d’une véritable croisade. Une bonne réponse initiale au traitement est un facteur pronostique favorable. Mais en cas de récidive ou de rechute, le pronostic s’assombrit, en même temps que les ressources thérapeutiques se tarissent. Des chercheurs new-yorkais viennent de confirmer leur hypothèse quant au potentiel thérapeutique de l’immunothérapie. Celle-ci induirait une rémission complète chez 88 % de patients adultes atteints d’une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) B réfractaire et récidivante.

16 patients

Leur étude, publiée dans la revue « Science Translational Medicine ». Les 16 patients inclus ont reçu une injection de leurs propres cellules immunitaires modifiées génétiquement. Ces dernières ont accompli leur mission, en détectant et attaquant les cellules cancéreuses. Avec une efficacité identique chez les sujets à haut risque porteurs du gène Philadelphia ou chez les sujets ayant échoué à une première allogreffe. Au total, 88 % d’entre eux se sont remis totalement de la LAL B. Les disposant ainsi à recevoir une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, seul traitement efficace de cette maladie. Le Dr Michel Sadelain, principal auteur de l’étude s’en réjouit : « Ces résultats extraordinaires démontrent que la thérapie cellulaire peut être un traitement efficace pour les malades ayant épuisé toutes les thérapies conventionnelles ».

Lymphocytes T anti-CD19

Pour être efficaces, les cellules immunitaires des patients – des lymphocytes T – ont été génétiquement modifiées. Ces cellules nouvellement dotées d’un récepteur antigénique chimérique spécifique à l’antigène CD19. En quelque sorte rééduqués, ces lymphocytes T ont pu reconnaître et détruire les cellules ennemies. Leur nom de code : lymphocytes T CAR 19-28z. Un nom barbare pour une option thérapeutique sur laquelle les chercheurs fondent beaucoup d’espoir. Un essai multicentrique de phase 2 devrait être réalisé : « Nous travaillons déjà sur de futurs essais cliniques pour faire avancer cette nouvelle approche thérapeutique contre le cancer », ajoute le cancérologue.

Davila ML et coll. Efficacy and Toxicity Management of 19-28z CAR T Cell Therapy in B Cell Acute Lymphoblastic LeukemiaSci Transl Med 19 February 2014

Dr Ada Picard
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter