Permanence des soins : Durousset (FHP) et Pelloux (urgentistes) distribuent les mauvais points

Permanence des soins : Durousset (FHP) et Pelloux (urgentistes) distribuent les mauvais points

20.02.2014
  • 1392915456499964_IMG_123375_HR.jpg

La mission d’information sur la permanence des soins (PDS) mise en place par l’Assemblée nationale poursuit ses auditions, et les petits mots vachards continuent de s’échanger.

Ce jeudi, la mission recevait notamment Jean-Loup Durousset, président de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), et le Dr Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF). Tous deux ne se sont pas privés de décerner bons et mauvais points aux acteurs de la PDS.

Problème de transparence

Jean-Loup Durousset ouvre le bal. Interrogé sur la qualité de la régulation effectuée conjointement par les libéraux et les Centres 15, il note « un petit souci sur la transparence et l’évaluation » qui fait qu’il est « quasiment impossible de disposer de statistiques régionales ». Il s’interroge ensuite sur la raison pour laquelle « certains services d’accueil des urgences (SAU) sont saturés, alors que d’autres, situés à proximité, sont vides ».

Le patron de la FHP n’apporte pas la réponse mais rappelle que le budget global annuel de la PDS en établissements se monte à environ 760 millions d’euros, dont 60 millions seulement pour les cliniques. Jean-Loup Durousset milite pour que, à l’instar des petits SAU qui redirigent les urgences complexes, les services d’urgence les plus importants prennent l’habitude de déléguer aux plus petits les cas plus faciles à soigner. « Aujourd’hui, ce n’est que rarement le cas », regrette-t-il.

Les certificats de décès en question

Interrogé dans la foulée, le Dr Patrick Pelloux s’en prend tout d’abord à SOS Médecins, accusé de « s’accrocher » à la PDS, et de développer face à cette mission de service public « un caractère d’entreprise ». Les autres libéraux en prendront aussi pour leur grade. Le patron de l’AMUF note « un problème d’organisation de la PDS ambulatoire », pointant du doigt les « lobbies importants des libéraux ».

Les certificats de décès cristallisent son attention. 54 % d’entre eux sont réalisés par les urgentistes, assure-t-il. Selon lui, « un beau combat syndical a permis aux libéraux d’obtenir le volontariat dans la PDS, mais il y a les droits et les devoirs, les certificats de décès font partie des devoirs ». Patrick Pelloux s’interroge : « Que fait la médecine de ville pour l’hôpital » ?

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 18 Commentaires
 
24.02.2014 à 15h38

« Combien de fois le médecin généraliste est appelé après un décès et le passage du SAMU sous pretexte que l'équipe n'avait qu'un interne et pas de docteur, donc pas de certificat , ne sachant quelle Lire la suite

Répondre
 
22.02.2014 à 07h56

« Qu'il est difficile d'être narcissique et compris ! »

Répondre
 
21.02.2014 à 12h51

« Peut-être que les urgentistes ont l'impression de faire bcp de cm décès mais bon, quand un médecin du samu vient, c'est qu'il y a urgence vitale. On fait quand même tous les patients en fin de vie Lire la suite

Répondre
 
21.02.2014 à 14h25

« Surtout, ne faisant pas le certificat de décès, cela permet de continuer à facturer en maladie le retour de l'équipage du samu!!!!, et le médecin traitant est appelé pour rien!
Les smuriens doivent Lire la suite

Répondre
 
22.02.2014 à 07h55

« Probablement que si, ils ont du faire des remplacements en ville et se sont aperçus de leur incompétence, des contraintes de disponibilité et du champ d'application de ce job ; aux urgences, quand i Lire la suite

Répondre
 
21.02.2014 à 09h02

« Monsieur Pelloux, le libéral c'est le paradis rejoignez nous et vous apprécierez ? »

Répondre
 
21.02.2014 à 10h05

« Pelloux : avec le temps qu'il passe à la télé ou à la radio, où trouve-t-il le temps pour travailler ? »

Répondre
 
21.02.2014 à 08h51

« Rassurez-moi! C'est pas le Pelloux de Fort Boyard qui parle ? Il doit y avoir une erreur. Je m'y perds avec tous ces homonymes. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter