Une étude comparative dans le traitement du syndrome des jambes sans repos - Un antiépileptique s’avère supérieur aux agonistes dopaminergiques

Une étude comparative dans le traitement du syndrome des jambes sans reposUn antiépileptique s’avère supérieur aux agonistes dopaminergiques

13.02.2014
La prise d’agonistes de la dopamine dans l’indication du syndrome des jambes sans repos permet de réduire la gène des patients, mais peut paradoxalement augmenter les symptômes au bout d’un an de traitement. Des résultats publiés dans le New England Journal of Medicine montrent que l’on arrive à de meilleurs résultats au prix d’un risque moindre avec un antiépileptique, la pregabaline.
  • 1392257616497183_IMG_122574_HR.jpg

Difficile de mettre au point un traitement pour une maladie dont les mécanismes sont mal connus. Caractérisé par le besoin irrépressible de bouger les membres inférieurs, on ne sait pas encore si le syndrome de jambes sans repos est dû à un état hyperdopaminergique ou hypodopaminergique. Certaines théories suggèrent également que la maladie serait causée par une baisse des quantités de glutamate...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

HTA : les 10 axes et les 60 propositions de la SFHTA

hta

L'HTA est banalisée en France et trop souvent perçue comme un simple facteur de risque cardio-vasculaire, s'inquiète la Société française... 3

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... 1

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter