Assurance-maladie : Le Guen (PS) prédit une baisse de l’ONDAM

Assurance-maladie : Le Guen (PS) prédit une baisse de l’ONDAM

13.02.2014
  • 1392310558497803_IMG_122792_HR.jpg

Le député socialiste de Paris Jean-Marie Le Guen annonce une période de rigueur pour l’assurance-maladie. Invité à se prononcer sur les 50 milliards d’euros de baisse de dépenses publiques espérées (en trois ans) par François Hollande pour financer son pacte de responsabilité, l’élu parisien a affirmé que la protection sociale serait directement concernée par les économies. « Il y aura forcément un impact sur la programmation de l’ONDAM (objectif national des dépenses d’assurance-maladie, NDLR). L’évolution (autorisée) des dépenses de santé sera sans doute moins importante que maintenant », a-t-il pronostiqué ce jeudi, devant divers acteurs du monde de la santé réunis pour un colloque à Paris*.

« Un système qui ne sait pas se réformer »

Lors de ses vœux, François Hollande avait annoncé vouloir lancer la chasse aux « abus » à la Sécurité sociale. « Les abus dont parle le chef de l’Etat sont avant tout ceux d’un système qui ne sait pas se réformer », a jugé Jean-Marie Le Guen, sans plus de précision.

Le spécialiste santé du PS, également médecin, a déclaré « adhérer pleinement » à la stratégie nationale de santé du gouvernement (qui fera l’objet d’une loi de santé avant la fin du premier semestre). L’adjoint au maire de Paris a appelé à renforcer la pertinence du parcours de soins et à ne plus concevoir l’hôpital comme « comme un lieu où l’on doit coucher les malades ». Jean-Marie Le Guen souhaite que l’élaboration de la politique de santé en France tienne davantage compte des progrès médicaux et technologiques. « J’entends que le progrès coûte cher mais il peut rapporter beaucoup aussi », a conclu le parlementaire.

* Asclépiades

Ch. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
14.02.2014 à 23h05

« Sans blagues ! Il a lu ça dans le marc de café ce matin, notre confrère politisé ?
Nous, médecins du terrain réel, nous le savons depuis 35 ans, que la dépense excède les recettes, et cela seulement Lire la suite

Répondre
 
14.02.2014 à 15h09

« Vieillissement de la population.
Toujours moins de cotisants.
Toujours plus de "Social".
Gabegie hospitalière (Urgences) inattaquable.
Les libéraux vont en prendre plein la tronche ! »

Répondre
 
14.02.2014 à 05h59

« C'est très vague. Ça rassure pas sur les hommes politiques sensés réformer le système. " Un système qui ne sait pas se réformer...". On pourrait traduire par " des hommes politiques qui ne savent pa Lire la suite

Répondre
 
14.02.2014 à 23h22

« "censés", pas "sensés", justement ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 6

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter