Procès en appel d’une psychiatre condamnée après le meurtre commis par un patient

Procès en appel d’une psychiatre condamnée après le meurtre commis par un patient

10.02.2014
  • 1392050869496832_IMG_122478_HR.jpg

Le procès en appel de la psychiatre Danièle Canarelli s’est ouvert ce lundi après-midi à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). En décembre 2012, le tribunal correctionnel de Marseille avait condamné le médecin à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire à la suite du meurtre commis par l’un de ses patients (lire l'intégralité du jugement). La prévenue de 59 ans, qui exerce toujours à l’hôpital marseillais Edouard-Toulouse, espère obtenir la relaxe, rejetant toute négligence.

Dans la salle, avaient pris place de nombreux collègues, qui se faisaient toutefois plus discrets qu’en première instance. Au terme d’un procès inédit qui avait fortement ému la profession, le tribunal correctionnel de Marseille avait estimé que « les défaillances relevées » dans le suivi de Joël Gaillard, de 2000 à 2004, étaient « à l’origine de l’errance du patient, de la fuite de l’établissement puis du passage à l’acte ».

Vingt jours après sa fugue, le malade tuait à coups de hachette, le 9 mars 2004 à Gap (Hautes-Alpes), le compagnon octogénaire de sa grand-mère, Germain Trabuc. Le « point d’orgue d’un parcours médical marqué d’une succession d’échecs », soulignait le jugement, aux mots très durs à l’encontre du docteur Canarelli.

Jugement de la psychiatrie ?

Des antécédents sous-estimés, des incidents banalisés, des alertes méconnues : « l’attitude de cette dernière a confiné à l’aveuglement », selon le tribunal. « Elle a persisté dans son approche thérapeutique en négligeant les avis multiples et concordants émanant de ses confrères », qui avançaient le diagnostic d’une « schizophrénie paranoïde » chez un patient ayant commis avant le drame plusieurs agressions, dont une tentative d’assassinat.

Pendant la période de soins, M. Gaillard, 44 ans aujourd’hui, fut hospitalisé d’office à quatre reprises. Or, à chaque fois, la praticienne lui a très vite accordé des sorties d’essai, mettant en avant « une relation de confiance avec l’équipe », « une bonne adhésion aux soins » et « une absence de symptomatologie patente ».

A l’audience, elle avait reconnu avoir été confrontée à un « problème de diagnostic », évoquant une « énigme ». Danièle Canarelli s’est retrouvée sur le banc des prévenus après la plainte de Michel Trabuc, un des fils de la victime, qui ne se satisfaisait pas du non-lieu prononcé dans l’affaire, Joël Gaillard ayant été déclaré irresponsable pénalement en raison de ses troubles psychiatriques.

« Le tribunal ne juge pas la psychiatrie, il juge un cas d’espèce », avait pris soin de rappeler le président Fabrice Castoldi en rendant son délibéré en décembre 2012. En effet, « la loi n’impose pas au médecin une obligation de résultat », de surcroît « la prédictivité et le risque zéro n’existent pas ».

La rédaction (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
12.02.2014 à 18h41

« Ayant travaillé en milieu psychiatrique j'ai toujours été surpris par ces personnes qui pensent que les médecins sont surpuissants et de ce fait responsables des agissement de leurs patients !
Or il Lire la suite

Répondre
 
11.02.2014 à 18h41

« Quand un Juge d'instruction se trompe, il n'y a pas de suite... »

Répondre
 
11.02.2014 à 15h12

« Ce qui devrait révolter tous les médecins -quel que soit leur avis sur la psychiatrie française en général et cette affaire en particulier- est que les magistrats poursuivent et condamnent des médec Lire la suite

Répondre
 
11.02.2014 à 15h04

« Le fils de la victime n'aurait peut-être pas déposé une plainte pénale s'il avait obtenu du tribunal civil ou administratif une indemnisation et la reconnaissance d'une mauvaise organisation de l'h Lire la suite

Répondre
 
11.02.2014 à 13h27

« "Ce n'est pas les fous qui sont dedans les plus dangereux, c'est ceux qui sont dehors". Tiré du livre Psychiatric Terror. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 1

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter