Les Américains lèvent le voile sur les freins à la vaccination, côté médecins

Les Américains lèvent le voile sur les freins à la vaccination, côté médecins

07.02.2014
  • 1391764632495957_IMG_122260_HR.jpg

Le taux de couverture vaccinale anormalement bas aux États-Unis fait s’interroger les médecins. Où sont les barrières, côté professionnels de santé ? Et bien que les conclusions ne soient pas tout à fait transposables à la France qui ne dispose pas du même système de soins, elles méritent réflexion.

Un excès de 30 000 décès annuels

Chaque année, 30 000 adultes américains décèdent de maladies disposant d’un vaccin, principalement de grippe. Seulement 62 % des adultes âgés de plus de 65 ans sont vaccinés contre le pneumocoque et 62 % contre influenza ; 20 % des adultes fragilisés, considérés à haut risque, sont vaccinés contre le pneumocoque et contre l’herpès (le vaccin Zostavax n’est disponible qu’aux États-Unis). Toutes ces données sont très éloignées des objectifs de santé publique fixés par le projet « Healthy People 2020 ».

L’étude que publie le périodique « Annals of Internal Medicine » pointe du doigt les barrières qui freinent l’accès à la vaccination chez les médecins. L’enquête a été réalisée de mars à juin 2012 par questionnaire chez les Primary Care Physician, internistes (352) et médecins de famille (255). Vingt-neuf pour cent des médecins internistes et 32 % des généralistes ont répondu interroger leurs patients, à chaque visite, sur les vaccinations. Une minorité, respectivement 8 et 36 %, vérifie biologiquement le statut immunitaire.

Tous les répondeurs ont spécifié être dans l’impossibilité de stocker les vaccins saisonniers et les vaccins recommandés. Enfin, la barrière est aussi et surtout financière, les médecins américains envoient leurs patients non bénéficiaires d’une couverture sociale, se faire vacciner ailleurs...

Malgré ces différences de pratiques, il n’en reste pas moins vrai que l’absence de vaccination entraîne une surmortalité.

U.S. Physicians’ Perspective of Adult Vaccine Delivery. Annals Of Internal Medicine, 2014 ; 160 : 161-170.

Dr Anne Teyssédou
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
Hervé M Médecin ou Interne 07.02.2014 à 21h23

« Le danger des adjuvants aluminium ne favorise sans doute pas les bonnes intentions... »

Répondre
 
07.02.2014 à 14h12

« Et en France, le "monsieur tout le monde" a son vaccin délivré et le laisse au frigo + d'un an "car il a oublié de se faire vacciner", le jette quand il reçoit sa nouvelle feuille de sécu!
Que vou Lire la suite

Répondre
 
07.02.2014 à 20h45

« Il y a plein de centres de vaccinations gratuits en région parisienne. »

Répondre
 
08.02.2014 à 12h19

« Je réponds au médecin du 7/02/2014 à 20h 45
Cela se passe sur Bordeaux,et mes chers confrères ne font pas gratuit!Il n'y a pas de centre pour cela !! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prise de têtes à la FHF ?

gruson

Le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF) David Gruson pourrait quitter ses fonctions pour cause de conflit avec le... 4

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 8

À Bourgoin-Jallieu, médecins et personnels de l'hôpital s'élèvent contre un « management destructeur »

Mercredi, une dizaine de médecins et professionnels de santé se sont donné rendez-vous devant le Centre hospitalier Pierre-Oudot de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter