3e plan Cancer : 17 objectifs et 1,5 milliard

3e plan Cancer : 17 objectifs et 1,5 milliard

04.02.2014
  • 1391534363494985_IMG_121907_HR.jpg

Le président de la République François Hollande a lancé ce mardi le 3e plan Cancer (2014-2019). Placé sous le signe de la lutte contre les inégalités (la priorité n° 1 qui concerne toutes les actions mises en œuvre), le plan est doté de 1,5 milliard d’euros, un montant à peu près équivalent au précédent conduit par Nicolas Sarkozy. « Ce 3e plan s’est fixé comme ambition de donner les mêmes chances à tous partout en France » face à cette maladie, a déclaré le chef de l’État devant les spécialistes réunis à la Mutualité à Paris.

Le plan part d’un constat suivant : malgré les progrès médicaux, les pathologies cancéreuses restent la première cause de mortalité avec 148 000 décès chaque année. Et, la première cause de mortalité évitable. On estime que près d’un décès sur deux pourrait être évité.

Dépistage organisé du cancer du col

Le plan s’articule autour de 17 objectifs parmi lesquels l’accès au diagnostic précoce et au dépistage, notamment pour le cancer du col. Le dépistage systématique du cancer de l’utérus va être étendu à 80 % des femmes grâce à la mise en œuvre d’un programme national de dépistage organisé, comme pour le cancer du sein et le cancer colorectal. La réalisation du frottis est recommandée chez les femmes asymptomatiques de 25 à 65 ans, tous les 3 ans (après 2 frottis normaux à 1 an d’intervalle). Les médecins généralistes, les gynécologues et les sages-femmes seront impliqués. « La généralisation du frottis (test de dépistage, NDLR) tous les trois ans pour 80 % des femmes contre 60 % aujourd’hui réduira la mortalité de 30 % en dix ans », a précisé le président qui a également annoncé le doublement « d’ici cinq ans » de la « couverture vaccinale » pour les jeunes filles. Le but, l’« éradication à terme » de cette maladie.

Les mesures visent aussi à garantir la qualité et la sécurité de la prise en charge et à éviter toute perte de chance pour les patients (réduction des délais moyen d’accès à un IRM). La mise sur le marché des médicaments innovants devrait être accélérée, avec l’assouplissement des procédures d’AMM et l’assouplissement des conditions d’extension des indications.

Un programme national de réduction du tabagisme

Le plan prétend aussi mettre l’accent sur la recherche fondamentale. François Hollande a ainsi annoncé vouloir « doubler en cinq ans le nombre d’essais cliniques ». Les essais cliniques concernent aujourd’hui 25 000 patients. L’enjeu du plan Cancer, « c’est de doubler en cinq ans le nombre des essais cliniques pour qu’ils concernent tous les cancers et notamment les 1 700 cancers pédiatriques et toutes les régions, notamment celles qui sont aujourd’hui les moins concernées et je pense à l’outre-mer », a-t-il indiqué.

En matière de prévention, François Hollande a demandé mardi à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de présenter « avant l’été un programme national de réduction du tabagisme ». François Hollande a souligné que le 2e plan Cancer prévoyait de faire baisser de 30 à 20 % le taux de fumeurs dans la population or, a-t-il noté, « il est aujourd’hui de 33 % ». L’objectif du nouveau programme d’actions sera une composante à la fois du plan Cancer et de la Stratégie nationale de santé. Les actions seront inscrites dans le PLFSS et dans la future loi de santé publique.

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
05.02.2014 à 01h15

« Sachant les dangers du tabac et le prix des cigarettes,, il faudrait déjà interdire aux jeunes de fumer sur les plages tous les étés et sur les terrains de sport (c'est vrai, et c'est lamentable ) : Lire la suite

Répondre
 
04.02.2014 à 22h04

« Alors, si c'est inscrit dans le PFFFLLLSSSSS, tout va déjà pour le mieux ! que ne l'avions-nous compris plus tôt ?
Enfin, je respire ! ! ! »

Répondre
 
04.02.2014 à 22h00

« Il a raison, le président Normal Premier !
Un cancer pour chaque Français ! Voilà une égalité incontestable et indépassable . . . et encore vaudrait-il mieux faire tous le même cancer, et en même te Lire la suite

Répondre
 
04.02.2014 à 21h42

« On tourne un peu en rond car il d'y a rien de nouveau...
Que de bonnes intentions...
Merci quand même ! »

Répondre
 
04.02.2014 à 21h06

« Le tout premier intérêt de ce Plan Cancer, c'est de donner l'occasion à un politicien en déroute de faire diversion grâce au bon vieux procédé de l'effet d'annonce sur un sujet totalement consensuel Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 11

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

Réguler l'installation des spécialistes de secteur II en zone surdotée : la mesure choc du CESE

cese

Depuis plusieurs semaines, la question de la liberté d'installation ne quitte pas le débat public. Le Conseil économique, social et... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter