Les entreprises françaises pénalisées par les interminables délais de la recherche clinique

Les entreprises françaises pénalisées par les interminables délais de la recherche clinique

31.01.2014
  • 1391188885493938_IMG_121617_HR.jpg

    Les entreprises françaises pénalisées par les interminables délais de la recherche clinique

Les entreprises françaises de la recherche clinique s’inquiètent de la longueur des délais de mise en œuvre des essais cliniques et « attendent beaucoup » de l’entrée en vigueur du contrat unique hospitalier pour redonner de la compétitivité à leur secteur.

« Les délais pour réaliser un essai dépassent le seuil d’acceptabilité » et « des industriels français vont faire leurs essais à l’étranger », a déclaré Denis Comet, président de l’AFCROs, l’association française des entreprises de la recherche clinique, lors d’une rencontre avec la presse.

La recherche clinique française a enregistré une baisse d’activité de 25 % en 4 ans, a indiqué M. Comet, soulignant que « le délai de mise en œuvre est un élément capital » dans ce secteur, notamment pour les biotechs qui ont besoin de résultats rapides.

En France, le délai moyen entre le premier dépôt réglementaire d’une demande d’essai clinique et le premier centre ouvert atteint 174 jours, soit près de 6 mois, selon le « baromètre » de la recherche clinique française de l’AFCROs. Ensuite, le délai moyen entre la demande d’essai et le premier patient inclus dans cet essai est de 203 jours, selon cet indicateur.

Contrat type...

Les entreprises du secteur fondent des espoirs sur l’application d’un contrat type pour tous les hôpitaux. Prévu par le comité stratégique des industries de santé (CSIS), ce contrat devrait entrer en vigueur en février, selon M. Comet.

Il a pointé par ailleurs « l’inflation des coûts dans la recherche clinique » qui entraîne « une délocalisation assez importante ». Enfin, les entreprises françaises de la recherche clinique attendent l’adoption en mars-avril d’un nouveau règlement européen qui harmonisera les règles encadrant le secteur.

L’AFCROs réunit une soixantaine d’entreprises de recherche clinique, employant plus de 3 000 personnes, qui mènent des travaux de recherche pour le compte des groupes pharmaceutiques ou des entreprises de biotechnologies.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Recherche sur les cellules souches : un débat éthique, un casse-tête réglementaire et un défi industriel

Abonné
accroche

Les applications potentielles des cellules souches dans le domaine de la recherche et de la santé sont immenses. Dans la pratique, elles... Commenter

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... Commenter

Le Dr Yannick Schmitt élu à la présidence de ReAGJIR

Le Dr Yannick Schmitt a été élu à la présidence du Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants (ReAGJIR) à... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter