Un médecin condamné après le décès d’un patient atteint d’une tumeur cérébrale

Un médecin condamné après le décès d’un patient atteint d’une tumeur cérébrale

23.01.2014
  • 1390489715491374_IMG_120867_HR.jpg

    Un médecin condamné après le décès d’un patient atteint d’une tumeur cérébrale

Un médecin du Nord a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel d’Avesnes-sur-Helpe à cinq mois de prison avec sursis et 8 000 euros d’amende pour « homicide involontaire » pour ne pas avoir su déceler une tumeur cancéreuse et avoir prescrit une ponction lombaire chez un patient décédé en 2006.

Le médecin, qui exerçait à l’hôpital de Fourmies (Nord), « n’avait absolument pas détecté la tumeur et réalisé des actes médicaux et notamment une ponction lombaire qui s’est révélée totalement contre-indiquée dans le contexte », a déclaré à l’AFP Me Emmanuel Riglaire, avocat de la famille de Grégory Maurcot, décédé à l’âge de 23 ans d’une tumeur au cerveau.

Trois autres médecins relaxés

Le tribunal a considéré que la ponction pratiquée sur le jeune homme a « accéléré la dégradation de son état et entraîné directement son décès », selon Me Riglaire. L’avocat du médecin n’était pas joignable dans l’immédiat.

Trois autres médecins étaient poursuivis dans cette affaire, comme le premier, pour « homicide involontaire par imprudence ou maladresse », mais ont été relaxés. Parmi eux, le radiologue qui n’avait pas décelé la tumeur sur le scanner.

Le tribunal a estimé qu’il s’est rendu coupable d’une « faute simple » non caractérisée car il aurait dû demander des avis supplémentaires, mais que celle-ci ne permettait pas d’entrer en voie de condamnation. Il s’agit, selon Me Riglaire, du « premier dossier d’une longue liste d’affaires qui sont au stade de l’instruction pour des drames similaires dans cette même structure ».

Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
02.02.2014 à 23h20

« Et il faudrait que les médecins s'installent dans des trous pour faire de la médecine de campagne, loin de tout scanner ou IRM ? »

Répondre
 
27.01.2014 à 13h15

« D'autant plus que les médias généralistes qui n'y connaissent rien font des gros titres ... sans détailler non plus .... »

Répondre
 
23.01.2014 à 19h41

« À première vue, cette condamnation pénale parait étrange : pourrait-on avoir plus de détails ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter