Le médecin roumain recalé peut finalement exercer en Bretagne

Le médecin roumain recalé peut finalement exercer en Bretagne

23.01.2014

Les habitants de La Motte, petit village des Côtes-d’Armor, tiennent enfin leur médecin. Le Conseil de l’Ordre des Côtes-d’Armor a donné son feu vert ce jeudi matin au Dr Gino Pogani, après une ultime audition.

Ce praticien roumain avait été recalé au mois d’octobre 2013, à quelques jours seulement de s’installer. Motif : sa connaissance et sa pratique de la langue française étaient jugées insuffisantes.

Cours intensifs et immersion à l’hôpital

« Ses compétences professionnelles ne sont nullement en question, le problème c’est qu’il ne maîtrise pas la langue, et qu’il n’a aucune connaissance d’aucun document édité par les caisses primaires », expliquait alors la secrétaire générale de l’Ordre.

Le Dr Pogani a visiblement fait suffisamment de progrès pour être aujourd’hui autorisé à exercer. Le médecin a suivi des cours intensifs de français et il aurait également effectué un stage en immersion au centre hospitalier de Pontivy. Selon « le Télégramme », le praticien devrait s’installer à La Motte dans les prochaines semaines.

S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
23.01.2014 à 22h39

« Quand nos confrères de l'Est le veulent, ils sont prêt à faire des efforts pour s’intégrer, car eux ils ont faim. »

Répondre
 
23.01.2014 à 21h25

« Voyons si dans six mois il sera toujours là pour gagner sa vie il faut avoir suffisamment de patients. Est-ce que dans ses villages la "clientèle" est si nombreuse pour avoir un médecin tous les 10- Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Au centre d'hébergement d'urgence d'IvryLa médecine au chevet des femmes et enfants exilés

Abonné
centre 3

Qu'est-ce qu'un accueil inconditionnel et digne ? Où la médecine se fait sans contrôle, où l'accès au droit est humain ? Le pôle santé, et... Commenter

Entaille dans la liberté d'installation : les petits hôpitaux préconisent une « obligation à servir » de 3 à 5 ans

liberte installation

Suppression partielle de la liberté d'installation, maillage renforcé du territoire en centres de santé… La Coordination nationale des... 22

Vaccins obligatoires : l'extension votée en commission malgré deux amendements de suppression

vaccin

Les députés ont voté mercredi, en commission des Affaires sociales, l'extension des obligations vaccinales pour les jeunes enfants à partir... 17

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter