Assurance-maladie : un milliard d’euros de dépenses en moins que prévu en 2013

Assurance-maladie : un milliard d’euros de dépenses en moins que prévu en 2013

22.01.2014

Le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve a annoncé mardi que l’assurance-maladie avait dépensé moins que prévu en 2013. « L’objectif national de dépenses d’assurance-maladie (ONDAM) sera non seulement respecté mais nous savons déjà que nous enregistrerons une sous-exécution supérieure à un milliard d’euros », a déclaré le ministre. Bernard Cazeneuve était auditionné par la commission des Finances de l’Assemblée nationale pour rendre compte d’un écart de 2,7 milliards d’euros entre le déficit de l’État observé en 2013 et celui qui était prévu en loi de finances rectificative, en décembre.

ONDAM historiquement bas en 2014

Ces dernières années, la hausse des dépenses de santé a été systématiquement inférieure aux prévisions du budget de la Sécurité sociale. En 2014, l’ONDAM ne devra pas progresser de plus de 2,4 %, le niveau le plus bas dans un budget depuis 1998. La loi de financement de la Sécurité sociale 2014 prévoit un nouvel effort important sur les dépenses de santé, notamment les médicaments, pour ramener ce déficit de la branche maladie de 7,7 milliards à 6,2 milliards d’euros.

Dans ce cadre, le François Hollande a affirmé sa volonté de lutter contre « les abus et les excès » de la Sécurité sociale, évoquant la multiplication des fraudes, les actes médicaux redondants ou les prescriptions excessives de médicaments.

 Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
24.01.2014 à 01h04

« Si n'importe lequel d'entre nous dirigeait l'assurance-maladie, elle deviendrait excédentaire en un an. Qu'il n'y ait "que" 7 milliards de déficit n'est pas un motif de satisfaction.
Quand de vérit Lire la suite

Répondre
 
23.01.2014 à 18h07

« C’est difficile de dire merci à une profession quand on passe son temps à la stigmatiser. »

Répondre
 
23.01.2014 à 14h44

« Et oui, les libéraux sont toujours dévoués.Mais si nous devenions aussi cons que les énarques et les fonctionnaires ?
À défaut de revalorisation d'honoraires, gagnerions nous le respect des politiq Lire la suite

Répondre
 
22.01.2014 à 23h44

« Merci QUI ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... Commenter

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter