Des affiches dans les cabinets des médecins pour parler de Sécurité routière

Des affiches dans les cabinets des médecins pour parler de Sécurité routière

13.01.2014
  • sécurité routière

La Sécurité routière incite les automobilistes à nouer le dialogue avec leurs médecins et leurs pharmaciens sur le thème de la conduite automobile, et diffuse, depuis ce lundi 13 janvier, des affiches sur ce thème destinées à être placardées dans les cabinets médicaux et les officines.

Imprimées recto-verso, ces affiches comportent un slogan général sur un côté, et des informations plus précises de l’autre. Représentant un feu à l’orange, la face générale souligne que « certains signaux doivent vous faire réfléchir », tandis que le verso de l’affiche énumère 9 cas dans lesquels les automobilistes devraient « parler à leur médecin ou à leur pharmacien » avant de prendre le volant.

Une réflexion commune

Les conducteurs ayant pris des médicaments, mais aussi de l’alcool ou des drogues, de même que ceux qui ont du mal à faire certains gestes, qui ont des trous de mémoire, qui voient mal ou sont éblouis, ainsi que ceux qui ont été récemment opérés, sont notamment cités par l’affiche.

La Sécurité routière souhaite que ces nouvelles affiches, fruit d’une réflexion commune avec les médecins et les pharmaciens, montrent aux conducteurs que « ça vaut la peine de parler de ces questions avec un professionnel ». Ceux-ci peuvent ensuite étoffer leur argumentation grâce à des brochures sur la conduite automobile et la santé. Les affiches sont actuellement distribuées dans toutes les pharmacies, mais les médecins et les autres professionnels qui le souhaitent peuvent eux aussi en obtenir auprès de la Sécurité routière.

 DENIS DURAND DE BOUSINGEN
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
14.01.2014 à 16h25

« Pour faire l'économie de spots "prévention routière" sur les chaînes TV à un moment de grande audience où l'impact serait aussi fort que les gains en terme de santé publique ? »

Répondre
 
14.01.2014 à 07h43

« Aurons-nous une dérogation de la revue que choisir ? »

Répondre
 
13.01.2014 à 22h23

« Tout ça pour faire l'économie d une loi pour encadrer comme beau coup de pays autour de nous, la compétence a conduire un véhicule a moteur, nous verrons tous les jours des véhicules à contresens su Lire la suite

Répondre
 
13.01.2014 à 22h11

« Qu'en dira "que choisir" ? »

Répondre
 
13.01.2014 à 21h40

« Surtout pas d'affiche de la sécurité routière dans ma salle d'attente. Je risquerais d'être montré du doigt par les ayatollahs de "Que Choisir" qui ne nous laissent plus le libre choix de gérer les Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter