Médicament : le LEEM pour une programmation pluriannuelle des dépenses

Médicament : le LEEM pour une programmation pluriannuelle des dépenses

08.01.2014
  • 1389194704486870_IMG_119744_HR.jpg

    Médicament : le LEEM pour une programmation pluriannuelle des dépenses

Faut-il passer à une loi pluriannuelle de programmation des dépenses de médicaments ? À en croire les industriels du secteur, l’hypothèse mérite d’être étudiée. En présentant ses vœux ce mercredi, le nouveau président du LEEM (Les Entreprises du Médicament), Patrick Errard, ne s’est pas privé de dire tout le mal qu’il pensait des trois dernières lois de financement de la Sécurité sociale (LFSS), avec des prélèvements sur le médicament « atteignant annuellement 1,5 milliard d’euros ». Le président du LEEM a fustigé le principe de cette loi, « un outil obsolète et inadapté qui conduit à privilégier les mesures d’ajustement au détriment des politiques structurelles ».

Patrick Errard s’est directement adressé à la ministre de la Santé et au ministre du Redressement productif, leur proposant en lieu et place de ces mesures d’ajustement « une programmation pluriannuelle des dépenses de médicaments ». Un tel dispositif permettrait aux industriels « de plaider dans de meilleures conditions l’attractivité de la France auprès de leurs sièges internationaux ».

Regarder du côté de l’hôpital

Dans le même esprit, le président du LEEM a indiqué avoir déjà proposé à Marisol Touraine la création d’un groupe de contact Etat-Industrie, afin de préparer dans de bonnes conditions le prochain PLFSS. Ce groupe de contact, dont la ministre de la Santé a accepté le principe, permettrait d’accorder les violons sur les grandes données macroéconomiques, de tester les mesures envisagées, et de les harmoniser avec les engagements du conseil stratégique des industries de santé (CSIS).

Le patron du LEEM est par ailleurs revenu sur les vœux du président de la République en matière de santé, qui a promis d’« en terminer avec les excès et les abus ». « Si on veut s’attaquer aux coûts de la santé, lui a-t-il répondu, il faut aussi analyser l’efficience du parcours de soins, regarder l’hôpital avec une grande attention, sans oublier la prescription en général, et pas seulement celle du médicament ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter