Cigarette électronique : lancement de la première étude d’envergure en France

Cigarette électronique : lancement de la première étude d’envergure en France

08.01.2014
  • 1389175054486716_IMG_119720_HR.jpg

    Cigarette électronique : lancement de la première étude d’envergure en France

L’usage de la cigarette électronique (ou e-cigarette), véritable phénomène de société, reste encore peu documenté en France. Est-elle seulement utilisée par les fumeurs ? Quels sont les principaux utilisateurs ?

Pour répondre au mieux à ces questions et mieux cerner l’impact de ce phénomène en France, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé (INPES) vient de lancer la première étude nationale d’envergure sur ce sujet. Interrogeant 15 000 personnes âgées de 15 à 75 ans, cette étude permettra d’obtenir des informations fiables sur les comportements des Français vis-à-vis de la cigarette électronique.

Même méthodologie que le Baromètre Santé

Cette étude sur la cigarette électronique suit la même méthodologie que le Baromètre Santé INPES et permettra d’obtenir pour la première fois des informations basées sur un échantillon important et de qualité. En effet, actuellement, les seules données disponibles sur l’usage de la cigarette électronique en France proviennent de l’Eurobaromètre, qui présente l’avantage de fournir des données relativement comparables entre les pays européens mais sans avoir la taille d’échantillon suffisante pour donner une image détaillée des utilisateurs. Ainsi, cette étude offrira tout d’abord la possibilité d’estimer de manière plus précise le nombre d’utilisateurs de cigarettes électroniques (les « vapoteurs ») en France métropolitaine. Les caractéristiques de cet usage seront également interrogées (fréquence de consommation, durée de l’utilisation, teneur en nicotine, lieux d’utilisation, lieux d’achat…). Les raisons d’utilisation, et notamment le lien avec l’arrêt ou la diminution du tabac, seront également analysées. Les résultats de cette enquête qui s’étalera jusqu’au second trimestre 2014 seront rendus publics au troisième trimestre 2014.

D’après un communiqué de l’INPES
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... 2

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 44

Agnès Buzyn relance la recertification périodique, les syndicats sur le qui-vive

buzyn

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, de mettre en œuvre la recertification des compétences des professionnels de santé a été... 42

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter