Caterina Simonsen, menacée sur le web pour avoir défendu les tests sur les animaux

Caterina Simonsen, menacée sur le web pour avoir défendu les tests sur les animaux

03.01.2014
  • 1388763670485521_IMG_119469_HR.jpg

Pour avoir défendu les tests cliniques sur les animaux sur son profil Facebook, une jeune italienne a été insultée et menacée par des internautes en colère. « Grâce à la vraie recherche incluant les tests sur les animaux de laboratoire, j’ai passé le cap des 23 ans. Merci aux médecins et aux chercheurs qui m’ont offert un avenir » a écrit cette étudiante en médecine vétérinaire qui se dit végétarienne.

Quelques heures après avoir rédigé ce post, Caterina Simonsen avait déjà reçu plus de 500 messages d’insultes et de menaces. « Tu ne mérites même pas que je sacrifie mon poisson rouge pour t’aider ! » a répondu d’une main rageuse l’internaute Giovanna. « Ta vie vaut moins que celle de 20 rats de laboratoire ! » a asséné Adriano. « Je te souhaite de crever le plus tôt possible ! » s’est énervé un autre internaute.

L’Italie, très anti-vivisection

Soufrant de quatre pathologies rares depuis l’enfance, Caterina Simonsen est branchée quasiment en permanence sur un respirateur pour nettoyer ses poumons. Chaque jour, elle avale une quantité impressionnante de médicaments sans parler des injections pour traiter son déficit immunitaire en protéines, sa tumeur à l’hypophyse, ses crises d’asthme et sa thyroïdite auto-immune. « Ces médicaments testés sur des animaux sont utilisés par ces gens qui m’insultent pour soigner leurs petites bêtes ! » répond la jeune étudiante qui a posté une vidéo sur son profil pour expliquer son point de vue aux internautes en colère.

Cette affaire a relancé le débat sur la vivisection en Italie, un thème délicat dans un pays profondément animalier. Durant les deux dernières années, le parlement a été saisi à plusieurs reprises par les lobbies antivivisection. Un amendement a été adopté en février 2012 contre les élevages de chiens, chats et primates destinés aux laboratoires. La communauté scientifique est de plus en plus partagée, de nombreux spécialistes affirmant désormais que « larecherche sur les animaux est inutile et dangereuse s’agissant d’organismes différents de celui de l’homme ».

De notre correspondante à Rome, ARIEL F. DUMONT
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
04.01.2014 à 00h02

« Plus difficile que la maladie elle-même, la haine qu'elle peut susciter, de la part du prochain, et sous couvert de défendre la cause animale. L'on serait presque curieux de connaître la position de Lire la suite

Répondre
 
03.01.2014 à 20h31

« Que la vie doit être simple pour toutes les personnes qui s'attaquent si furieusement et si grossièrement à cette jeune femme, qui, elle, doit lutter chaque seconde pour une bouffée f'air nécessai Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn aux médecins : « Vous êtes incontournables, la mutation aussi »

Buzyn

« La ministre de la Santé a un regard partagé avec les professionnels de santé… mais nous attendons des actes concrets. » Le Dr Patrick Boue... 6

L'ANSM déplore que des anti-hypertenseurs (IEC et ARA II), pourtant contre-indiqués, soient toujours prescrits pendant la grossesse

hta

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC, tels que perindopril, ramipril, enalapril…) et les antagonistes de récepteurs de... 3

Des Français mettent au point le cobaye parfait pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer

Alzheimer

Le cobaye parfait pour tester les nouveaux traitements de la maladie d'Alzheimer ! C'est ce que viennent de décrire les chercheurs du CEA,... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter