Au goutte à goutte, les recrues grossissent les rangs des praticiens territoriaux de MG

Au goutte à goutte, les recrues grossissent les rangs des praticiens territoriaux de MG

03.01.2014
  • ptmg

Marisol Touraine a-t-elle honoré son objectif de 200 contrats de praticien territorial de médecine générale (PTMG) paraphés en 2013 ?

Le 30 décembre, deux derniers contrats sont venus s’ajouter in extremis au compteur de la ministre de la Santé, qui annonçait mi-décembre dans une interview au « Quotidien » avoir franchi le seuil des 170 signataires.

Logement gracieux

Les Drs Ioan et Claudia Istoc, médecins généralistes roumains, renforceront pour deux ans les effectifs de la nouvelle maison de santé pluridisciplinaire de Saint-André de l’Eure, en Haute-Normandie.

En avril 2012, le conseil municipal de ce hameau de 3 500 habitants avait décidé à l’unanimité de prendre en charge les frais d’installation des deux médecins tout juste arrivés dans le département. Les deux praticiens ont bénéficié pendant huit mois – temps de la réflexion et de l’installation – d’un logement à titre gracieux.

À partir de février, un bilan qualitatif sera mené auprès des agences régionales de santé afin d’évaluer l’impact du dispositif sur la désertification médicale. À ce titre, la répartition hommes/femmes et la situation des signataires lors de leur prise de fonction (interne, remplaçant, déjà installé dans un territoire fragile ou non) devraient être dévoilées, nous indique la Direction générale de l’organisation de soins (DGOS).

Pour 2014, la ministre de la Santé veut recruter 200 nouveaux généralistes.

A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
04.01.2014 à 15h14

« Installer n'importe qui n'importe où... c'est bon uniquement pour les statistiques. RDV dans 5 ans ? »

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 04.01.2014 à 14h22

« C'est le début de la fonctionnarisation du métier : ont-ils les 35h ? Les congés-maladie-maternité ? Les congés payés ? Les primes de fin d'année ? La retraite avec le même revenu ? Si non, ils se s Lire la suite

Répondre
 
03.01.2014 à 20h24

« Goutte à goutte, c'est la bonne expression pour un système de soins en fin de vie que la ministre croit maintenir debout avec cette thérapeutique dérisoire. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter