Rémunérations, visite médicale : GSK s’engage dans des pratiques plus éthiques

Rémunérations, visite médicale : GSK s’engage dans des pratiques plus éthiques

18.12.2013
  • 1387378156484477_IMG_119128_HR.jpg

Dans une interview accordée au « New York Times », Andrew Witty, patron du laboratoire pharmaceutique britannique GSK, a indiqué mardi 17 septembre que, dès 2016, son entreprise ne paierait plus les médecins pour leurs actions de promotion de ses médicaments lors de congrès médicaux.

De la même manière, les professionnels de santé ne seront plus invités aux frais du laboratoire lors de ces mêmes congrès. GSK va aussi abandonner la pratique des objectifs de vente pour ses visiteurs médicaux.

« Nous sommes conscients que nous avons un rôle important à jouer en fournissant aux médecins des informations relatives à nos médicaments, mais cela doit être fait de façon transparente et en l’absence de tout conflit d’intérêts », a précisé Andrew Witty.

En Chine, GSK est sous le coup d’une enquête des autorités qui soupçonnent le laboratoire d’avoir versé des pots-de-vin à des professionnels de santé.

Le poids du « Sunshine Act »

Aux Etats-Unis, le laboratoire a déjà donné le ton depuis 2011, en ne faisant plus dépendre la rémunération de ses visiteurs médicaux du nombre de prescriptions effectuées par les médecins qu’ils démarchent.

Outre-Atlantique, la loi dite « Sunshine Act », adoptée en 2010, contraint les professionnels de santé à rendre publics tous les financements qu’ils reçoivent de l’industrie. En France, la loi Bertrand du 29 décembre 2011 contient des dispositions similaires, amenant les laboratoires à adapter leurs pratiques.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
19.12.2013 à 11h27

« En voulant trop bien faire, nous allons nous retrouver beaucoup moins nombreux à participer aux congrès qui sont une des principales sources de formation continue. Bravo ! »

Répondre
 
19.12.2013 à 11h11

« En attendant Marisol Touraine continue à encourager l'opacité financière des mutuelles en leur autorisant à ne pas publier leurs comptes... mais peut être y a-t-elle trouvé un intérêt? ... !!! »

Répondre
 
19.12.2013 à 00h25

« Pipeau ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter