Bientôt un honoraire de dispensation pour les pharmaciens

Bientôt un honoraire de dispensation pour les pharmaciens

12.12.2013
  • 1386866559482834_IMG_118688_HR.jpg

L’assurance-maladie et deux syndicats de pharmaciens ont signé mercredi un point d’étape devant aboutir dans les prochaines semaines à une réforme de la rémunération de la profession.

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ont paraphé ce document qui va mettre en œuvre un honoraire de dispensation.

L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) a quitté la séance de négociation à laquelle n’avaient pas pris part les organismes complémentaires (UNOCAM).

Le point d’étape fixe un taux de substitution de 85 % sur le nouveau répertoire générique et prévoit surtout un honoraire de dispensation de 0,80 euro par boîte à compter du 1er janvier 2015 (les pharmaciens touchent aujourd’hui 0,53 euro par boîte), qui passera à 1 euro le 1er janvier 2016. Par ailleurs, un honoraire complémentaire de 0,50 euro va rémunérer les ordonnances complexes (comprenant 5 médicaments différents ou plus) à partir du 1er janvier 2015.

Revoir la marge

Ces changements vont s’opérer à enveloppe financière constante. En contrepartie de ces nouveaux honoraires, « la marge dégressive lissée des pharmaciens sera aménagée », prévoit le point d’étape. Aujourd’hui, les pharmaciens touchent une marge de 6 % pour les médicaments dont le coût excède 150 euros. L’assurance-maladie et les syndicats vont poursuivre les négociations la semaine prochaine pour revoir ce taux et/ou ce seuil.

Dernier point : après le suivi des patients sous AVK, les pharmaciens disposeront d’une rémunération spécifique pour le suivi des patients asthmatiques et ceux qui bénéficient d’un traitement de substitution aux opiacés.

La FSPF s’est félicitée de la création d’un honoraire de dispensation, saluant une « réforme indispensable au maintien de l’équilibre économique des pharmacies d’officine ». « Des marges de manœuvre existent pour négocier mais nous souhaitons un engagement rapide de l’État sur les remises génériques », estime pour sa part l’USPO.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
13.12.2013 à 20h31

« Quand je vois la proportion de parapharmacie de certaines officines supérettes et la proportion de pharmaciens présents sur site, cela me rend perplexe. »

Répondre
 
13.12.2013 à 09h15

« L'asthme est la maladie qui tue à tous les âges, avec la démédicalisation, je sens que cela va encore s'améliorer. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 4

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter