Le ministère place sous tutelle un établissement pour enfants handicapés dans le Gers

Le ministère place sous tutelle un établissement pour enfants handicapés dans le Gers

28.11.2013
  • 1385645806477104_IMG_116871_HR.jpg

La ministre déléguée aux personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion Marie-Arlette Carlotti a ordonné mercredi le placement immédiat sous administration par l’État d’un établissement privé pour enfants lourdement handicapés du Gers. Plusieurs associations d’aide aux handicapés et le syndicat CGT de la santé du Gers dénonçaient des « maltraitances » dans cet Institut médico-éducatif (IME) situé à Condom (Gers).Malgré l’intervention de l’Agence régionale de santé (ARS) et un rapport en juillet 2013, « force est de constater que les dysfonctionnements perdurent et que la situation est encore très insatisfaisante », indique le ministère.

L’IME de Condom accueille 80 enfants et jeunes adultes et emploie 80 salariés. Il avait fait l’objet de rapports d’inspection en 1997, 2001 et 2002, qui révélaient de sérieux dysfonctionnements touchant au traitement des enfants, à la contention des résidents, aux locaux ou aux protocoles infirmiers, indique à l’AFP une source proche du dossier.

Sous administration provisoire

La ministre déléguée a « jugé qu’il était temps de prendre des mesures d’exception » et demande « sans délai, à la directrice générale de l’Agence régionale de santé de mettre l’IME Moussaron sous administration provisoire », indique un communiqué. L’inspection générale des affaires sociales (IGAS) a été chargée de faire des préconisations de bonne gestion « qui constitueront une feuille de route » pour la nouvelle direction qui sera installée, a indiqué le ministère.

« La vulnérabilité des enfants accueillis exige de ceux qui les accompagnent un comportement exemplaire. En dernier ressort, c’est à l’État d’y veiller. Aujourd’hui, c’est ce que je fais avec détermination et fermeté », a affirmé Marie-Arlette Carlotti. La permanence de l’accompagnement des enfants sera évidemment assurée sur toute cette période.

La décision de placer l’IME sous administration provisoire répond à la demande formulée la semaine passée par la CGT, l’Association des paralysés de France, Autisme Gers et un collectif de salariés et anciens salariés.Ces organisations avaient dénoncé lors d’une conférence de presse des « pratiques d’un autre âge » aux dépens d’enfants lourdement handicapés mentaux. La direction avait riposté en parlant de « cabale », ajoutant que deux anciennes éducatrices avaient été condamnées pour diffamation en 2002 pour des accusations similaires.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
29.11.2013 à 07h56

« Si on commence à traiter les enfants handicapés comme on traite les personnes âgées dans les hospices (pardon, les maisons de retraite) dans notre beau pays, c'est un scandale ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

ECNi 2017 : l'intégralité du classement à consulter en ligne

ECNi 2017 : l'intégralité du classement à consulter en ligne-1

Fin du suspense pour les 8370 candidats aux épreuves classantes nationales informatisées (ECNi). Le centre national de gestion a rendu... 4

13 syndicats de professionnels libéraux à la rescousse des biologistes perquisitionnés par huissiers

biologie

Treize syndicats* de médecins (CSMF, SML) et de soignants libéraux (infirmiers, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeutes,... Commenter

Vaccination contre la grippe : un patch à micro-aiguilles aussi efficace que l’injection

Patch aiguilles

Une étude menée par une équipe de l’institut de technologie et de l’université Emory en Géorgie, aux États-Unis, et publiée dans « The... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter