Jean-Yves Robin, « monsieur DMP », quitte ses fonctions le 30 novembre

Jean-Yves Robin, « monsieur DMP », quitte ses fonctions le 30 novembre

28.11.2013
  • Jean-Yves Robin

    Jean-Yves Robin, « monsieur DMP », quitte ses fonctions le 30 novembre

Le père de la « relance » du DMP quittera à la fin du mois la direction de l’Agence des systèmes d’information partagés de Santé (ASIP-Santé), annonce ce jeudi le ministère de la Santé. Jean-Yves Robin, qui avait pris la direction du GIP-DMP en décembre 2008 (transformé en ASIP-Santé au printemps suivant), n’aura pas survécu aux difficultés rencontrées dans le déploiement du dossier médical, voulu dès 2004 par Philippe Douste-Blazy.

Selon l’ASIP, seuls 405 000 dossiers ont été créés en France, sans que les professionnels ne s’en approprient réellement l’usage. Jean-Yves Robin argumentait depuis longtemps sur les déboires du DMP, soulignant le défaut de pilotage stratégique par le pouvoir politique, et la baisse du budget de fonctionnement de l’Agence depuis 2012, qui l’avait contraint à annuler un appel à projet pour le déploiement du dossier en régions.

Un DMP de 2e génération

Le ministère de la Santé a naturellement salué « le travail considérable accompli par l’ASIP-Santé et Jean-Yves Robin ». Il n’en reste pas moins qu’à l’automne 2012, Marisol Touraine n’avait pas mâché ses mots, jugeant que les DMP ouverts étaient « largement théoriques », et que les professionnels « n’y voyaient pas un soutien à leur pratique quotidienne ». Marisol Touraine avait plaidé pour un DMP de 2e génération, orienté vers les maladies chroniques.

Des personnalités proches du dossier assurent que le départ de Jean-Yves Robin était programmé depuis plusieurs mois. Un appel à candidature devrait être lancé dans les prochains jours. La saga du DMP continue.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 20

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... 3

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 5

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter