PLFSS : ajustements à la marge, retour au Sénat jeudi

PLFSS : ajustements à la marge, retour au Sénat jeudi

26.11.2013
  • 1385480706476093_IMG_116707_HR.jpg

Les députés votent ce mardi en nouvelle lecture le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2014 (amendé), après en avoir débattu lundi et acté une révision de son volet controversé sur la taxation de l’épargne.

Principal changement opéré lundi, le vote par les députés d’amendements qui écartent les PEL, PEA et l’épargne salariale de la mesure d’alignement par le haut de la taxation de l’épargne. Le gouvernement a en effet renoncé fin octobre à aligner le taux des prélèvements sociaux à 15,5 % sur ces trois produits d’épargne.

Les 200 millions d’euros de manque à gagner pour la Sécurité sociale seront compensés par de moindres dépenses de santé que prévu.

Modification du projet de taxe sur les boissons énergisantes

L’Assemblée a également retouché un article du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) créant une taxe sur les boissons énergisantes, comme le Red Bull, afin de préciser qu’elle s’appliquerait aux boissons caféinées, et supprimer une référence explicite à la taurine, dont l’effet néfaste pour la santé n’a pas été démontré, ou à leur taux de sucre.

Par ailleurs, les députés ont adopté contre l’avis du gouvernement un amendement UMP soutenant le don éthique de sang (don anonyme et gratuit), reprise d’un amendement PS qui avait été déposé en commission puis retiré.

L’ensemble des mesures du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) doit permettre de ramener le déficit du régime général (salariés du privé) à 12,8 milliards d’euros en 2014, en recul de 3,4 milliards d’euros par rapport à 2013 sur un budget global de quelque 475 milliards d’euros.

Les sénateurs se pencheront de nouveau jeudi matin, 27 novembre, sur le projet de loi, qui devrait être rejeté encore une fois, puis les députés auront le dernier mot en décembre.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
26.11.2013 à 14h27

« C'est une sinistre comédie dans laquelle les médecins paieront encore leur écot : pas d'augmentation du C (faut pas rêver, quand même, les temps sont durs), mise en coupe réglée par la mise en route Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter