Remous autour de l’indemnisation du DPC : la grogne associative monte

Remous autour de l’indemnisation du DPC : la grogne associative monte

20.11.2013

MG FORM, SFTG, FMC Action, AFML et CNGE Action dénoncent à l’unisson un « blocage » de l’indemnisation des médecins à des actions de développement professionnel continu (DPC). « Il est inadmissible que des participants ne soient toujours pas indemnisés par l’organisme de gestion du DPC (OGDPC), que ce soit pour un premier programme de formation ou même pour un second », affirment-ils.

Le problème, explique le Dr Pascal Charbonnel (FMC Action), est que l’OGDPC défend « le modèle d’une seule action de DPC obligatoire par médecin par an ». Du coup, lorsqu’un praticien suit 3 actions de DPC, il est indemnisé pour la première mais l’OGDPC utilise le reste de son forfait annuel de 3 700 euros pour payer en priorité les organismes qui réalisent la 2e et la 3e action. « Certains pensent que les organismes de formation se gavent sur le dos des médecins, confie un responsable associatif. Cela crée un climat détestable. » Principale cause de cette situation : l’enveloppe contrainte de 80 millions d’euros par an qui doit financer le DPC de tous les médecins, explique le Dr Laurent Saccomano, président de l’AFML. « On est passé d’un système qui permettait le financement de 8 journées de formation conventionnelle au DPC qui permet au mieux d’en indemniser 4. »

L’OGDPC se dit surpris de ces accusations et assure que les 2eet 3e programmes de DPC des médecins sont en cours d’indemnisation : « S’il y a des bugs, nous essaierons de les résoudre », conclut-il.

Un haut responsable associatif, qui a refusé de signer le communiqué commun, reconnaît quelques « dysfonctionnements » mais, selon lui, les organismes signataires du texte veulent en réalité obtenir (avec cette nouvelle offensive) un changement de tête à la direction de l’OGDPC.

Blocage

L’organisation du DPC est également sévèrement critiquée ce mercredi par la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). Elle juge que « l’État décide tout et bloque tout lorsque cela l’arrange » et déplore le report en 2014 d’une réunion de la commission paritaire des médecins programmée le 27 novembre. « Au cours de cette réunion devaient être arrêtés des points essentiels pour le bon fonctionnement du DPC des médecins libéraux comme le niveau de forfaits pour 2014, la prolongation des forfaits engagés en 2013 sur 2014, ou encore la méthodologie d’évaluation de la campagne de DPC 2013 », déplore la CSMF.

Le syndicat estime que ce report entraînera un « gel de l’indemnisation des médecins tout autant que du financement des organismes de formation agréés ». La CSMF demande que la réunion de la commission paritaire des médecins soit reprogrammée le 27 novembre.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 17 Commentaires
 
Raphaël L Médecin ou Interne 21.11.2013 à 14h18

« Voilà une nouvelle fois où les médecins se font "mettre" (pour être poli). 2 formations dites "obligatoires", aucune payée...Boycott!! Que font les syndicats qui ont dit amen à tout et, eux, ont tou Lire la suite

Répondre
 
21.11.2013 à 13h53

« Le mieux serait de supprimer purement et simplement les DPC, FMC, et compagnie, qui s'avèrent de toute façon composer une usine à gaz fondée sur des considérations bien plus gestionnaires que réelle Lire la suite

Répondre
 
21.11.2013 à 13h33

« Les médecins subissent de nombreuses réformes depuis des années. On ne nous laisse jamais travailler tranquillement et nous former valablement TANT que nous restons encore dans ce système étatique d Lire la suite

Répondre
 
21.11.2013 à 09h39

« La France est en fait une URSS. Qui a perduré. Il faudrait rappeler que Staline lui même est intervenu dans la finalisation du programme du Conseil National de la Résistance !
Et URSS....AF. ! »

Répondre
 
21.11.2013 à 08h30

« Attention, payé ou pas, c'est un machin obligatoire sinon vous n'aurez plus le droit d'exercer car vous serez jugé incompétent pour insuffisance professionnelle et vous viendrez grossir les rangs de Lire la suite

Répondre
 
21.11.2013 à 19h40

« Pensez vous réellement ce que vous dites ? Avez-vous déjà vu un médecin prétendre au chômage ? Quelle désolation... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... Commenter

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter