Obama confesse avoir « raté » le lancement de sa réforme santé et promet des ajustements

Obama confesse avoir « raté » le lancement de sa réforme santé et promet des ajustements

15.11.2013
  • 1384535493472570_IMG_115948_HR.jpg

Barack Obama a fait amende honorable jeudi, disant avoir entendu « cinq sur cinq » les plaintes d’Américains sur sa réforme de l’assurance-maladie.

Prononçant quatre fois le mot « ratage », lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, le président américain a fait ce qu’il avait refusé de faire jusqu’à présent : s’engager à amender « Obamacare », le pilier de son programme de réforme, qui a fait l’objet d’un lancement houleux depuis le 1er octobre.

« Il est légitime pour (les Américains) de s’attendre à ce que je regagne un peu de confiance sur la réforme de la santé en particulier, et en général », a lancé le président, dont la cote de confiance a plongé dans l’opinion. « C’est moi le responsable. Nous avons raté le lancement de cette réforme », a-t-il avoué.

Principal problème : la situation de 5 % des Américains, assurés pour leur santé auprès d’assureurs privés et sans passer par des employeurs, et dont les forfaits d’assurance ont été résiliés car ils devenaient illégaux au regard de la nouvelle loi. Ces Américains ont reçu ces dernières semaines des avis de résiliation d’office de leurs contrats d’assurance, alors que Barack Obama avait promis que la loi ne les affecterait pas. La solution annoncée par le président permettra aux assureurs de prolonger ces contrats en 2014.

La fureur déclenchée par les résiliations d’assurances a été décuplée par les graves dysfonctionnements techniques du portail Internet lancé le 1er octobre, et où tout Américain non assuré doit en théorie pouvoir s’inscrire pour souscrire une assurance. Là encore, le président a promis que le gouvernement fédéral redoublerait d’efforts.

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Hervé M Médecin ou Interne 17.11.2013 à 21h57

« Humm vouloir le bien d'autrui, surtout les plus démunis n'est pas simple! Déjà que ça capote pour si peu mais alors qu'est-ce que ça va être si la contrepartie plusieurs fois évoquée s'applique: ass Lire la suite

Répondre
 
16.11.2013 à 19h35

« On ne peut plus d'accord ! »

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 16.11.2013 à 08h45

« Ce ne sont pas les monarques-présidents français qui auraient cette franchise, bien au contraire. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter