Mémento de la Mutualité : le marché du médicament sous toutes ses coutures

Mémento de la Mutualité : le marché du médicament sous toutes ses coutures

21.10.2013
  • 1382367455465342_IMG_113827_HR.jpg

La Mutualité française publie ce lundi son Mémento du médicament, qui décortique chaque année les chiffres clés du secteur. Ce marché total pèse 29,6 milliards d’euros TTC en ville en 2012 (2,9 milliards de boîtes).

Par rapport à 2011, la Mutualité constate un recul des ventes, en volume mais aussi en valeur (-1,7 %), sous l’effet de baisses de prix et de la commercialisation de nouveaux génériques.

Quelque 26,3 milliards d’euros ont été consacrés au remboursement de ces médicaments par l’assurance-maladie, les complémentaires et les ménages, un chiffre en baisse de 2,9 % par rapport à 2011.

• Génériques : en hausse, mais peut mieux faire

Après un recul en 2011, le marché du générique s’oriente à nouveau à la hausse en 2012 (+13 % en valeur). Le chiffre d’affaires TTC en ville s’élève à 5,2 milliards d’euros, soit près de 19 % du marché du médicament de ville (pour 700 millions de boîtes). Cette vigueur s’explique notamment par la généralisation du dispositif du tiers payant contre générique et la chute dans le domaine public de molécules à fort potentiel commercial (Tahor, par exemple). La Mutualité note néanmoins que si la politique du générique « a permis pour la première fois de dépasser les deux milliards d’euros d’économies, 960 millions d’euros supplémentaires auraient pu être économisés en 2012 si la substitution avait été totale ».

• Le poids des prescriptions d’origine hospitalière

En 2012, les prescriptions d’origine hospitalière exécutées en ville ont représenté 5,8 milliards d’euros de remboursements (22,3 % du total). Ce segment est en augmentation régulière depuis plusieurs années. La grande majorité de ces prescriptions (80 %) concerne des médicaments sous brevet, limitant le développement des génériques, regrette la Mutualité.

• Stagnation des prescriptions en DCI

Fin 2012, le taux national moyen de prescriptions en DCI en ville était de 12,3 % avec une progression annuelle de 0,4 point. Les généralistes prescrivent plus en DCI (13,5 %) que les spécialistes (6,9 %). On prescrit également beaucoup plus en DCI dans le nord-ouest (17,2 %) que sans le sud-est (8,9 %).

• Progression de l’automédication

Ce marché, encore limité en France, représentait 440 millions de boîtes de médicaments et 2,1 milliards d’euros en 2012, en progression de 5,3 % par rapport à 2011. Dans le top des ventes, les antalgiques (123 millions de boîtes, 311 millions de chiffre d’affaires), les anti-infectieux décongestionnants du pharynx (26 millions de boîtes), et les produits broncho-pulmonaires (23 millions).

• Les antalgiques en tête du palmarès

Les antalgiques restent la première classe thérapeutique remboursée en valeur (360 millions d’euros) devant les hypolipémiants et les antiulcéreux.

En première place des molécules arrive le Paracétamol avec des remboursements par les mutuelles de 117 millions d’euros (+17,5 %), suivi du Fluticasone/Salmétérol (anti-asthmatique) pour 47 millions d’euros. En 3e position, on trouve un hypolipémiant, la Rosuvastatine avec 43 millions d’euros remboursés.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
22.10.2013 à 15h33

« 1) baisse des médicaments ; 2) baisse des actes et de leurs tarifs ; 3) tarifs opposables des consultations stables = 3% d'augmentation des mutuelles. EXPLIQUEZ ! »

Répondre
 
22.10.2013 à 08h56

« Calmez vous les snippers apprentis économistes
Jamais nous ne prescrirons des génériques de mauvaise qualité pour faire des pseudo économies et faire des homicides volontaires
Appliquez le TFR et Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter