Négociées, atténuées et lissées, les décotes tarifaires passent mieux auprès des radiologues

Négociées, atténuées et lissées, les décotes tarifaires passent mieux auprès des radiologues

17.10.2013
  • 1382027157464445_IMG_113613_HR.jpg

Jusque-là systématiquement visés par les plans d’économies du gouvernement (au même titre que les biologistes), les radiologues sont par principe très vigilants au moment de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) par le Parlement.

En 2014, sur les 2,4 milliards d’euros d’économies dans le champ de l’assurance-maladie, l’effort demandé aux biologistes et aux radiologues s’élèvera à 130 millions d’euros. Mais fait nouveau, pour la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), cet effort est placé sous des auspices moins défavorables que précédemment.

Certes, la profession ne peut se satisfaire d’être une énième fois victime de décotes tarifaires. Mais elle apprécie au moins que ce soit désormais un accord conventionnel, négocié avec l’assurance-maladie, qui fixe les règles du jeu et permette d’atténuer et de lisser les économies sur trois ans (avenant 8). Entre 2013 et 2015, la radiologie verra ainsi ses tarifs diminuer de 180 millions d’euros (permettant de financer les revalorisations d’autres spécialités dans le cadre de la CCAM technique).

Chat échaudé

« Jusqu’à présent, nous sommes dans le respect de la signature de cet accord pluriannuel, note le

Dr Jacques Niney, président de la FNMR. Certains signes vont dans le bon sens. Les années précédentes, la Cour des comptes pouvait préconiser jusqu’à 500 millions d’économies sur notre dos ! Ce n’est pas le cas cette année ». La FNMR rappelle avoir contribué aux redressements des comptes de la Sécurité sociale à hauteur de 600 millions d’euros depuis 2007...

Même s’il entretient de « bons rapports » avec la ministre de la Santé, le Dr Niney prévient : « Jusqu’à l’adoption définitive du PLFSS, nous resterons attentifs. Nous avons encore en tête le coup assassin du gouvernement précédent et des 200 millions d’économies supplémentaires demandés à la profession dans le cadre du Plan Fillon II ». Un nouveau coup bas se traduirait par une grève immédiate des professionnels, menace la Fédération.

 A.B.-I.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
23.10.2013 à 13h53

« Nous sommes des veaux! Sinon nous aurions déjà bloqué le périphérique pour nous faire entendre!
Et nous aurions déjà viré nos soi-disant représentants qui soi-disant négocient dans notre intérêt ?? Lire la suite

Répondre
 
odile m Médecin ou Interne 23.10.2013 à 07h01

« C'est une honte ! Si l'on faisait ça aux cheminots, la France serait paralysée. Nous, médecins, ne levons même pas le petit doigt pour soutenir nos confrères. Que font les syndicats des autres spéci Lire la suite

Répondre
 
19.10.2013 à 12h22

« Ces décotes sont formidables avec des conséquences :
dans quelques années seuls des centres départementaux et régionaux subsisteront avec plusieurs centaines de patient à gérer au quotidien, le sect Lire la suite

Répondre
 
17.10.2013 à 22h15

« Stop au racket organisé des radiologues et des biologistes (dont je fais partie) ! Depuis 7 ans nous sommes la variable d'ajustement des économies à réaliser: une honte ! Résultat: licenciements et Lire la suite

Répondre
 
17.10.2013 à 20h07

« Ces séances d'humiliation tarifaire sont insupportables ! Il faut arrêter, les radiologues et tous les médecins sont sous payés ! Il n'y a que les syndicats qui font croire qu'on est des nantis. L'U Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter