Les enseignants, une profession à risque d’aphasie et d’anarthrie progressives

Les enseignants, une profession à risque d’aphasie et d’anarthrie progressives

17.10.2013
  • 1382025406464399_IMG_113606_HR.jpg

Selon une étude de la Mayo Clinic, les enseignants sont surreprésentés parmi les sujets atteints de troubles progressifs de la parole (ou aphasie progressive) et du langage (ou anarthrie progressive). La probabilité d’appartenir à la profession serait multipliée par 3,5 dans ces troubles neurodégénératifs par rapport à la maladie d’Alzheimer. Ces conclusions sont issues d’une étude comparant un groupe de 100 sujets atteints d’anarthrie ou d’aphasie progressives à un groupe de 400 sujets atteints de maladie d’Alzheimer. Aucune différence n’est ressortie pour les autres catégories professionnelles. Les chercheurs ont confirmé la surreprésentation des enseignants dans la cohorte des troubles progressifs de la parole et du langage par rapport à la population générale américaine sur les données du recensement de 2008.

Des facteurs de risque à préciser

Pour le neurologue Keith Josephs, l’auteur senior, cette étude pourrait avoir des conséquences importantes pour le repérage précoce de ces troubles. Une large cohorte parmi les enseignants permettrait d’identifier les facteurs de risque spécifiques. « Les enseignants sont quotidiennement dans la communication, estime le Dr Josephs. C’est une profession exigeante, et ils pourraient être plus sensibles au développement de troubles de la parole et du langage. » Ces troubles neurodégénératifs rares, pouvant s’accompagner de démence, entraînent le décès dans les 8 à 10 années une fois le diagnostic posé.

American Journal of Alzheimer’s Diseases and Other Dementias, publié en ligne le 15 octobre 2013

 Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
17.10.2013 à 20h35

« Trop de gens vivent trop longtemps...(.!) après avoir survécu grâce aux artifices médicaux depuis 60 ans....Les "fragilités basales" apparaissent peut-être davantage ?
Il faudrait une étude rétrosp Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... Commenter

Interdiction de la cigarette au cinéma : Agnès Buzyn ne l’a « jamais envisagée »

tabac

Un début de polémique a eu lieu entre le cinéma français et Agnès Buzyn, vite déminée par cette dernière. Le mercredi 15 novembre, à... Commenter

Bientôt un numéro d'appel unique pour aider les médecins qui souffrent

ENTRAIDE

Repérer les médecins en souffrance, prévenir les suicides, les aider à se soigner voire à se reconvertir : tel est l'esprit de la... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter