Dans la rue, salariés de la CARMF et médecins retraités rejettent « l’étatisation »

Dans la rue, salariés de la CARMF et médecins retraités rejettent « l’étatisation »

10.10.2013
  • 1381408198461773_IMG_112722_HR.JPG

Environ 180 personnes (salariés, médecins retraités...) ont manifesté mercredi, juste à côté de l’Assemblée nationale, pour dénoncer le processus de mise sous tutelle de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF), à la faveur du projet de loi de réforme des retraites en cours d’examen par les députés.

À grand renfort de slogans (« Yes we CARMF », « CARMF autonome »...), les personnels mobilisés ont réclamé la suppression de l’article 32 incriminé.

Discussions en coulisse

Ce texte modifie en profondeur la gouvernance de la CNAVPL et des caisses professionnelles autonomes dont celle des médecins libéraux.

Des discussions ont néanmoins été engagées ces derniers jours en coulisse dans l’objectif d’aboutir à un point d’équilibre. En attendant l’examen de l’article en séance, des pétitions ont été adressées notamment à Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, au député Bruno Le Roux, président du groupe PS, et à Christian Jacob, président du groupe UMP.

 C.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
15.10.2013 à 11h54

« Pourquoi pas une manif un 11 novembre ou un 14 juillet de grande ampleur, seul moyen pour reveiller les medias. »

Répondre
 
odile m Médecin ou Interne 13.10.2013 à 08h19

« C'est sympa de prévenir et de faire ça un mercredi. Comment voulez-vous que nous soyons crédibles avec 3 pingouins qui manifestent ? »

Répondre
 
12.10.2013 à 14h44

« Une grande mobilisation des médecins est nécessaire: faire une campagne large dans tous les médias et avec tous les syndicats médicaux et prévoir la manifestation au moins un mois à l'avance et un Lire la suite

Répondre
 
10.10.2013 à 21h50

« Serait-il possible de programmer les Manifs contre "la mise sous tutelle de la CARMF" le dimanche à Paris ? Ce serait sympa pour ceux qui cotisent réellement et actuellement ! Sinon on va encore nou Lire la suite

Répondre
 
11.10.2013 à 11h27

« J'approuve. En plus on a été prévenu à la dernière minute, impossible de se libérer, c'est quand même ballot. »

Répondre
 
10.10.2013 à 19h47

« L'Article 32 est inadmissible ; c'est un détournement de fond organisé honteusement par des irresponsables qui veulent spolier les médecins. »

Répondre
 
11.10.2013 à 11h26

« fonds »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Législatives : cette fois, Touraine zappe le PS et s'affiche avec Macron

Touraine

Maintenant, c'est clair ! L'ex-ministre de la Santé Marisol Touraine, qui n'avait pas soutenu de candidat pendant la campagne... Commenter

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... Commenter

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter